En 2012, alors que la planète entière devrait penser à l'après-pétrole, les investissements mondiaux effectués dans les énergies renouvelables devraient baisser, pour la première fois depuis 8 ans. Ainsi, pour le seul troisième trimestre 2012, les investissements dans le solaire reculent de 22% et ceux dans l'éolien de 23%.

Néanmoins, BNEF, l'organisme qui est à l'origine de cette étude, tient à relativiser la portée de cette baisse des investissements : au troisième trimestre 2012, malgré les baisses, les Etats ont investi autant que durant la totalité de l'année 2004. A eux de rattraper tout cela dès 2013.