Dans le XVIIe arrondissement, une centrale de 600 mètres carré de panneaux solaires a été inaugurée. En attendant les suivantes.

A Paris, l'espace est précieux. Un rapide coup d'oeil aux prix de l'immobilier pratiqués dans la capitale suffit à s'en convaincre. Alors même si la Ville devrait faire confiance aux énergies renouvelables, il est difficile de franchir le pas, à cause de ce manque de place.

Poser des éoliennes en ville ? Impossible du fait de la proximité des habitations. Et le solaire ? Là où plusieurs dizaines (voire centaines, pour les plus grandes) d'hectares sont habituellement nécessaires, un nouvel immeuble du XVIIe arrondissement répondant à la norme BBC, très exigeante concernant les économies d'énergie, s'est transformée en plus grande centrale photovoltaïque intra-muros de Paris. Cet immeuble, appelé "Quintessence" s'élève dans la ZAC Clichy-Batignolles, le premier éco-quartier de Paris, accueille sur ses toits 600 mètres carré de panneaux solaires capables d'alimenter en énergie une trentaine de logements parmi les 116 de l'édifice. Vous l'avez compris : avec cette contrainte d'espace, difficile de transformer un immeuble d'habitation en bâtiment à énergie positive.

Néanmoins, l'initiative est belle, et ce n'est qu'un début puisque dans ce même quartier, 26 nouveaux bâtiments accueilleront au total 40 000 mètres carré de panneaux solaires dans les années à venir. Ajoutez à cela la géothermie, la ventilation naturelle ou les terrasses végétalisme, et vous obtenez un vrai quartier écolo que l'on désespérait de voir un jour dans Paris.