Et si nous supprimions la viande de nos menus un jour par semaine ? C’est l’initiative soutenue par Paul McCartney et ses filles pour sauver notre planète et ses habitants.

Aujourd’hui, nous sommes lundi. Et, de bon matin, vous vous posez peut-être déjà la question, avec le ventre qui gargouille : « Que vais-je bien pouvoir manger ce midi ? ». Sir Paul Mc Cartney, s’il n’a pas de menu à vous soumettre, vous propose tout de même de vous passer de viande pour la journée. Depuis 2009 déjà, l’ex-Beatle s’est associé à ses deux filles Mary et Stella pour lancer le « meat free monday », ou le « lundi sans viande ».

Ces végétariens convaincus avancent pour cela quelques arguments difficilement contestables qui devraient résonner chez les amis de la Terre que nous sommes.

  • D’abord, l’élevage industriel est responsable, d’après les Nations Unies, de 14,5% des émissions de gaz à effet de serre dans l’atmosphère, et contribue largement au réchauffement climatique. L’organisation mondiale révélait même il y a peu, dans son « rapport sur l ‘écart entre les besoins et les perspectives en matière de réduction des émissions » que l’objectif affiché de limiter la hausse des températures à 2°C d’ici 2100 s’éloignait, et qu’il faudrait désormais plutôt tabler sur une augmentation de 3°C.
  • Ensuite, manger moins de viande c’est, mécaniquement, envoyer moins d’animaux en élevage intensif (voir les publications régulières de l’association L-214 au sujet des conditions d’élevage déplorables des vaches, cochons et autres poulets) et à l’abattoir. L-214 avance même quelques chiffres ahurissants : chaque année, 60 milliards d’animaux terrestres et 1000 milliards de poissons sont tués pour être consommés. Et si nous aidions à réduire, à notre échelle, ce véritable massacre ?
  • Enfin, l’association des McCartney convoque l’humanitaire et la santé pour achever de nous convaincre d’essayer de nous passer de viande un jour par semaine. Elle estime ainsi qu’une quantité de céréales capable de subvenir largement aux besoins nutritionnels (à trois fois ces besoins, en réalité) des 800 millions de mal-nourris dans le monde est aujourd’hui cultivée dans le seul but de nourrir le bétail. En parallèle, elle relaie une étude de l’Université d’Oxford qui établit que limiter sa consommation de viande à trois fois par semaine, c’est réduire conséquemment les risques de cancers et de maladies cardio-vasculaires.

Mais tout cela, Paul McCartney et ses filles l’expliquant très bien (en anglais) dans cette vidéo récemment diffusée sur internet. Et devinez quoi ? Ils sont même rejoints dans leur combat par Woody Harrelson et Emma Stone. Si même Hollywood s’y met…

Photo : Capture d’écran YouTube