Au cœur de la transition écologique et d’une prise de conscience écoresponsable globale, de plus en plus de Français optent pour un habitat respectueux de l’environnement. Les assureurs, conscients eux aussi de ce tournant, proposent des formules d’assurance habitation spécifiques à celles et ceux pour qui le logement doit répondre à des critères environnementaux. Quelles sont les spécificités de ces couvertures ? Voici quelques éléments de réponse.

Qu’est-ce qu’une maison écologique ?

Les solutions proposées par les acteurs du marché, tels que l’assurance habitation de MAAF, ne s’y trompent pas : l’avenir est au domicile écoresponsable.

De manière courant, tout bâtiment est à la source d’une consommation d’énergie et d’émissions de gaz à effet de serre. Sont considérés comme écologiques les logements qui possèdent une bonne performance énergétique et qui rejette notamment peu de gaz carbonique (CO2) dans l’atmosphère.

Plusieurs éléments permettent de réduire la consommation, à commencer par les travaux d’isolation thermique. Le toit, les murs, les fenêtres et le sol d’une maison sont à la source de déperditions thermiques conduisant l’occupant à solliciter son système de chauffage plus que nécessaire pour un confort thermique minimal. En plus d’alourdir le montant de ses factures énergétique, cette surconsommation opère un impact négatif sur l’environnement.

Isoler correctement le bâti permet de réduire la consommation, donc d’atténuer son empreinte environnementale. Vous devez vous assurer que les matériaux intervenant dans la construction sont reconnus par votre assureur.

Quelles sont les particularités à prendre en compte dans un logement vert ?

L’isolation thermique de la maison écologique n’est pas le seul élément à prendre en compte lorsque l’on s’apprête à souscrire un contrat d’assurance habitation. On relèvera notamment la présence d’appareils et de dispositifs producteurs d’énergie, fonctionnant à l’énergie renouvelable. Citons notamment :

  • Le chauffe-eau thermodynamique, fonctionnant d’une part à l’électricité, captant d’autre part les calories de l’air pour produire de l’eau chaude sanitaire.
  • Le chauffe-eau solaire, alimenté par un panneau solaire thermique qui utilise la chaleur du soleil afin de chauffer un liquide calorifique. Ce fluide caloporteur chauffe lui-même l’eau sanitaire contenue dans le ballon d’eau chaude.
  • La chaudière gaz à condensation, fonctionnant au gaz mais se servant de la vapeur d’eau issue de la combustion pour en tirer de la chaleur et chauffer l’eau du circuit de chauffage.
  • La chaudière à bois ou à pellets, utilisant l’un des combustibles les moins chers du marché, à savoir le bois, qui plus est entièrement naturel.

Ces appareils ne sont pas automatiquement couverts par des formules comprenant des garanties de base. Vous devez envisager des extensions de garantie pour être couvert en fonction de vos besoins particuliers.

Quelles sont les spécificités de l’assurance habitation dédiée ?

Des garanties très spécifiques doivent par ailleurs être souscrites afin que votre contrat d’assurance habitation soit le plus conforme aux nécessités de votre maison écologique.

Si vous avez décidé d’installer un panneau solaire photovoltaïque, vous avez par exemple l’opportunité de revendre vos excédents de production d’énergie aux fournisseurs. Il peut alors s’avérer indispensable de procéder à une extension de garantie concernant votre responsabilité civile. A cela peuvent se conjuguer les pertes financières, si vous ne parvenez pas à revendre vos excédents. Pour protéger efficacement vos panneaux solaires et autres équipements écologiques situés en dehors de votre domicile, n’hésitez pas non plus à garantir vos biens et aménagements extérieurs.

Vous l’aurez compris, il existe des différences relativement significatives entre une formule classique et un contrat couvrant une maison écologique. Pensez donc à analyser convenablement vos besoins avant de choisir les garanties et options qui vous couvriront au long terme.