Derrière le pétrole, la mode est considérée comme la deuxième industrie la plus polluante au monde.

En effet, elle est extrêmement gourmande en énergie. À titre d'exemple, il faut en moyenne 2700 litres d'eau pour fabriquer un seul T-shirt, de la culture du coton à sa confection. De plus en plus de marques s'investissent donc pour limiter l'impact de leurs produits à l'ère de la fast fashion.

La mode éco-responsable est un premier pas pour les acheteurs qui désirent s'habiller de manière responsable. En effet, « s'habiller responsable » ne consiste pas seulement à considérer l'impact écologique de la fabrication, mais également à prendre en compte des critères comme l'impact social et l'achat des matières. Le guide pratique GREEM 21 du blog les Échos Verts détaille ces différents critères. Aujourd'hui, nous allons voir comment la mode éco-responsable envahit les placards de toute la famille.

L'engouement pour la mode éco-responsable

Veja, Ekyog, Patagonia, Bonobo… Aujourd'hui, nombreuses sont les marques qui mettent en avant leur engagement. Le temps où le côté baba cool était parfois associé à la mode éco-responsable est révolu : elle n'a jamais été aussi dans le vent. Désormais, les collections éthiques et écologiques sont belles et apparaissent même sur les podiums grâce à des créateurs comme Stella Mc Cartney, qui donnent le pas à d'autres marques. Si pour certains, cela passe pour du greenwashing, on ne peut néanmoins qu'apprécier que les choses aillent dans le bon sens.

La révolution arrive dans les commodes des enfants

Exposée chaque jour à de nombreux produits toxiques et cancérigènes, la peau sensible et fragile des enfants ne peut que bénéficier d'une mode plus responsable. Et pourtant, habiller ses enfants avec des vêtements écologiques a longtemps relevé du défi. Heureusement, même les plus grandes enseignes ont aujourd'hui compris l'intérêt du secteur. Le site e-commerce Zalando propose par exemple une gamme pour enfants présentant des produits de marque comme Benetton ou Sense Organics. De nombreuses plateformes proposent ensuite de vendre les vêtements de vos enfants lorsqu'ils deviennent trop petits, développant ainsi l’économie de seconde main.

Nos meilleurs amis passent aussi au vert

Si nous réussissons à trouver des alternatives pour nous-mêmes et nos enfants, il n'y a pas de raison de ne pas en faire profiter aussi nos compagnons à quatre pattes, d'autant plus que les solutions existent aujourd'hui. Ainsi, de nombreuses marques comme Beco Pets ou Bio Fan proposent des laisses, colliers ou harnais en chanvre et bambou. Des matières recyclées servent aussi à fabriquer des paniers et tapis très confortables.

Mode éco-responsable ou non, il faut se rappeler que l'impact environnemental de nos vêtements dépend également de la façon dont nous les utilisons, les entretenons et dont nous nous en débarrassons. Il convient donc de ne pas seulement modifier notre comportement d'achat mais également nos habitudes en profondeur.