Chez nos voisins d'Outre-Manche, les camions de glaces pourraient bientôt virer à l'électrique, grâce à Nissan

Les mois de juillet et août sont généralement les plus propices aux épisodes caniculaires : cette année, le thermomètre dépassera les 40 degrés dès le 26 juin. Youpi… Ces épisodes de chaleur intense sont l’occasion de nous remémorer ce doux souvenir d’enfance, quand une simple mélodie, celle du marchand de glaces ambulant, suffisait à nous rafraîchir par anticipation. Aujourd’hui moins nombreux qu’auparavant, ces marchands ambulants doivent en plus faire face aux critiques des plus ardents défenseurs de la planète : leurs camions réfrigérés émettraient beaucoup trop de CO2.

Mais ne vous inquiétez pas, Nissan a tout prévu, et a développé au Royaume-Uni, le premier camion de glaces 100% électrique.

Pour cela, le constructeur japonais s’est rapproché d’une société spécialisée dans les crèmes glacées, Mackie’s of Scotland et lui a proposé de transformer un de ses camions. Leur van Nissan e-NV200, déjà équipé d’un moteur électrique qui lui autorise une autonomie de 200 km, bénéficie d’un nouvel équipement baptisé « Energy Roam », que l’on pourrait traduire par « énergie ambulante ». Il s’agit en fait d’un pack de batteries lithium-ion fabriqué à partir des cellules électriques récupérées sur d’anciennes voitures Nissan électriques produites depuis 2010 : deux de ces packs suffisent à alimenter durant toute une journée les réfrigérateurs et congélateurs du camion glacier. Pour la recharge, rien de plus facile : le classique branchement sur le secteur fonctionne évidemment, mais le toit du van est aussi tapissé de panneaux solaires qui peuvent recharger le pack de batteries en 2h si le soleil est au rendez-vous. Le camion de glaces du futur, finalement.

Enfin, notons que pour ne pas gâcher sa belle innovation avec un partenaire polémique, Nissan a consciencieusement sélectionné Mackie’s of Scotland pour l’engagement de la marque : ses crèmes glacées ne sont faites qu’à partir de lait produit localement, dans des fermes alimentées à l’électricité renouvelable.

Pour l’instant, l’opération est limitée au Royaume-Uni mais qui sait : un jour peut-être verrons-nous débarquer ce genre de véhicules dans l’Hexagone pour rendre nos étés caniculaires plus supportables…

Photo : Capture d’écran YouTube