Présentation d’Optimiam, une application qui entend mettre fin au gaspillage alimentaire en impliquant commerçants et consommateurs.

Que ne l'avons-nous répété dans ces pages : le gaspillage alimentaire est un véritable fléau. Et chez nous au moins autant qu'ailleurs. Pensez donc : chaque année, ce sont plus de 10 millions de tonnes de déchets alimentaires qui sont produites en France. D'après le ministère de l'Agriculture, ce gaspillage est en grande partie imputable aux ménages (6 millions de tonnes à eux seuls, dont 1,2 millions de tonnes encore consommables), alors que la distribution et la restauration ne sont respectivement responsables "que" de 2,3 et 1,5 millions de tonnes de gaspis.

Les initiatives pour réduire cet impressionnant volume de déchets se multiplient, et cette semaine, nous nous arrêtons sur Optimiam, une application qui, si elle atteint un seuil d'utilisateurs et de partenaires conséquent, pourrait bien changer la donne. Le principe est simple : plutôt que de jeter leurs invendus et/ou leurs produits en fin de vie à la poubelle, les commerçants peuvent s'inscrire auprès d'Optimiam, créer des promotions spéciales que l'application se chargera de diffuser à ses utilisateurs. Comme toute application qui se respecte, Optimiam base son fonctionnement sur la géolocalisation : le consommateur informé des promotions près de chez lui pourra choisir son panier en ligne, passer le récupérer en magasin, entrer dans l'appli le code qui lui sera fourni par le commerçant, avant de présenter le ticket généré par Optimiam et de régler ses achats.

Les partenaires sont déjà nombreux, bien que largement installés en région parisienne : de la Brioche dorée à Subway, en passant par des boulangeries Paul ou des magasins Carrefour Express. Certains restaurateurs se sont même joints au mouvement. Ainsi, le restaurant La Belle Epoque de Perpignan propose des repas à -20 ou -40% composés de produits frais proches d'atteindre leur limite de conservation. Les propriétaires du restaurant expliquent leur démarche au journal l'Indépendant : "Nous voulons éviter le gaspillage, et cela peut être intéressant puisque nous proposerons des repas à emporter à partir de 6 euros." Si le téléchargement de l'appli est gratuite pour le consommateur, les commerçant doivent, eux, s'acquitter d'un abonnement annuel de 400€. Un investissement qui sera bien vite remboursé au fur et à mesure des ventes à prix cassés.

Une application gagnant-gagnant, en somme. 

Photo : Optimiam sur Facebook

Télécharger l'application sur le PlayStore ou l'AppStore