Total, Orange et la SNCF ont créé un fonds d'investissement commun pour l'écomobilité. Ses trois premiers choix viennent d'être dévoilés. 

Renault a lancé ses modèles de véhicules électriques, Peugeot a créé son offre de mobilité Mu Peugeot... De leur côté, la SNCF, Total et Orange s'associent et ce n'est pas pour créer une compagnie ferroviaire utilisant des locomotives à pétrole mais bien pour monter un fonds d'investissement pour l'écomobilité : Ecomobilité Ventures, au capital de 25 millions d'euros.

Quelle est l'ambition d'un tel fonds d'investissement ? : "faire émerger un nouvel écosystème des mobilités, combinant la capacité d’innovation des jeunes entreprises avec l’expertise des partenaires industriels et l’apport d’une équipe de professionnels de l’investissement." Ecomobilités Ventures dévoile ses premiers investissements, au nombre de trois. 

  • Le premier, c'est Ez Wheel. Cette petite entreprise charentaise a inventé une roue autonome qui fonctionne grâce à l'électricité, et ne rejette aucune émission de CO2. Selon le journal La Charente Libre, c'est le prochain projet de la boîte qui a attiré Ecomobilités Ventures, dont on sait seulement qu'il s'adaptera sur les brancards hospitaliers, et qu'il y a déjà une très forte demande. 
  • Le deuxième projet qui a séduit le fonds, c'est celui de Move About, une start-up norvégienne. Elle, sa spécialité, c'est de proposer des services d'autopartage de véhicules propres aux entreprises et aux collectivités. 
  • Le troisième, enfin, s'appelle Zilok Auto. Ce site internet propose de la location de voitures entre particuliers, assurance comprise. En proposant de multiplier les utilisateurs d'une seule voiture, Zilok Auto entend endiguer une surproduction de l'industrie automobile et "valoriser des produits durables et de bonne qualité face au tout jetable."

Ces trois sociétés élues se sont partagées 5 millions d'euros, qui devrait les aider à la consécration de leur vision de l'écomobilité. Qui seront les prochains veinards à bénéficier du même jackpot ?