Dell, l'un des plus grands fabricants d'ordinateurs au monde, lance une ligne de bijoux créés uniquement à partir de métaux précieux issus de son programme de recyclage des D3E.

Il y a 800 fois plus d'or dans une tonne de cartes mères d'ordinateurs que dans une tonne de minerais extraite des entrailles de la Terre. Voilà un des chiffres étonnants qui prouvent que nos déchets électroniques constituent une ressource plus que précieuse. Dell, troisième constructeur informatique mondial aux 61 milliards d'euros de chiffre d'affaires annuel, le sait mieux que quiconque. L'entreprise américaine a développé au fil des années des procédés de recyclage de ses vieilles machines, qui lui permettent de séparer et de récupérer les matériaux utilisés, même en petite quantité, dans nos ordinateurs. Les métaux précieux (or, argent, platine et palladium) sont évidemment les plus recherchés. Utilisés à dose homéopathique, leurs quantités deviennent de moins en moins négligeables à mesure que le volume de déchets traités augmente : et avec plus de 40 millions d'unités vendues en 2017, Dell dispose potentiellement d'un formidable gisement à exploiter.

Cette année, pour symboliser l'efficacité de ses méthodes de recyclage des D3E et démontrer que l'upcycling peut se faire une place au soleil de la Silicon Valley, la société fondée par Michael Dell propose à la vente en édition limitée une ligne de bijoux en or de 14 ou 18 carats, uniquement composés de métaux précieux récupérés dans les ateliers de recyclage de la marque. Imaginées par Bayou with Love (spécialiste de la vente de produits éthiques) et fabriquées aux Etats-Unis, ces bagues, boucles d’oreilles et boutons de manchette s'affichent à des tarifs allant de 78 à 348 dollars.

Etats-Unis et Californie obligent, une touche de paillettes vient s'ajouter au tableau : c'est Nikki Reed, star des films à succès Twilight et co-fondatrice de Bayou with Love, qui est ambassadrice de cette ligne "hi-tech". Qu’un géant comme Dell prenne le problème de ses déchets électroniques à bras le corps, nous ne pouvons que nous en réjouir : mais il nous faut également rappeler qu’au total, dans le monde, ce sont 44,7 millions de tonnes de D3E qui ont été produits en 2016, et que le chiffre est appelé à fortement augmenter dans les années à venir.

Alors bravo monsieur Dell, mais si seulement vous pouviez inspirer Messieurs Apple, Samsung, Huawei, Sony ou Microsoft, ce serait vraiment formidable.

Photo : Capture d’écran YouTube