Nous, citoyens, pouvons pour encore 11 jours, jouer un rôle dans l'élaboration de la loi sur la biodiversité. Ne laissons pas passer cette opportunité !

Souvenez-vous de l’année 2012 : quelques mois après l’élection d’un nouveau président de la République se tenait la première conférence environnementale du quinquennat Hollande. A l’époque, Nicolas Hulot appelait de ses voeux la création d’une agence de la biodiversité, au modèle calqué sur celui de l’ADEME. Le président de la FNH avait été entendu puisque l’organisme devait être créé par la loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages adoptée en première lecture par l’Assemblée nationale le 24 mars 2015. 

Près d’un an plus tard, ce projet de loi incluant la création de l’agence tant espérée, s’apprête à être voté au Sénat en ce mois de janvier 2016. Sauf que cette fois, le citoyen lambda ne sera pas simplement spectateur du débat parlementaire, ni victime d’un vote qui n’irait pas dans le sens de ses idées : sous l’impulsion du sénateur écologiste Joël Labbé, le projet de loi a été porté sur « Parlement et Citoyens », une plateforme numérique où chaque internaute peut s’exprimer et argumenter, voter pour ou contre les propositions faites, et proposer ses propres amendements

Une fois les arguments collectés (il vous reste 11 jours pour soumettre vos idées), « Parlement et Citoyens » met en relation quelques contributeurs choisis et le parlementaire en charge du projet (par visioconférence évidemment) qui discuteront durant quelques heures des modifications et ajustements à apporter au projet de loi qui sera, enfin, débattu (et peut-être voté) au Sénat après son adoption par l’Assemblée Nationale le 24 mars dernier. 

Un bel exemple de démocratie participative et un modèle de transparence parlementaire dont vous pouvez dès à présent être acteur, en vous rendant sur www.parlement-et-citoyens.fr pour rejoindre le millier de participants déjà lancé dans cette entreprise si excitante.

Photo : PartiSocialiste/Flickr/CC