Moteur électrique, voiture volante, hyperloop : le Pop-Up d'Airbus présenté à Genève réunit tout ce que le transport écologique compte de plus ambitieux.

Blade Runner, Le cinquième élément, Minority Report, etc... Au cinéma, les exemples de films futuristes présentant les voitures d'après-demain sont monnaie courante, mais restent du domaine de la science-fiction. Ou plutôt "restaient" du domaine de la science-fiction puisque Airbus, en collaboration avec Italdesign (un cabinet italien de design), viennent de dévoiler lors du salon automobile de Genève un concept de voiture-capsule volante électrique ! 

Baptisé "Pop Up", ce véhicule combine 3, voire 4 modes de transports différents : la voiture classique, d'abord, avec des lignes qui font forcément penser au Twizy de Renault. Le drone également, grâce à un système de 8 rotors pouvant prendre place sur le toit du concept Pop Up et transporter deux passagers par la voie des airs. Le rail ensuite, le véhicule étant équipé d'un système pouvant se fixer sur sur les voies ferrées pour se déplacer comme un train. Et, quatrième mode de transport qui n'existe pas encore aujourd'hui, Pop Up pourra se transformer en capsule Hyperloop. Imaginé par le milliardaire Elon Musk (le même qui veut envoyer des touristes dans l'espace), Hyperloop permet de faire circuler dans d'immenses tunnels sous vide des capsules à une vitesse avoisinant les 1000 km/h.

Vous l'avez compris, Pop Up pourrait bien révolutionner le secteur du transport individuel. Parce qu'en plus de ses différents modes de déplacement, Pop Up propose un système de navigation intelligent multimodal qui combine toutes les voies de communication existantes et l'autonomie du moteur électrique de l'engin pour trouver le chemin le plus rapide : voler 2 kilomètres, puis prendre l'Hyperloop du coin pendant 10 minutes, et finir en voiture les quelques centaines de mètres restants. Plus fort encore, Airbus imagine pour son dernier né d'être autonome : après avoir déposé ses passagers à un point A, Pop Up pourrait, seul, aller chercher d'autres utilisateurs à un point B, ou se rendre si nécessaire à une station de recharge pour "faire le plein".

S'agissant d'un concept, il n'y a bien évidemment aucune indication technique de performance ou d'autonomie du moteur électrique, ni d'ailleurs de prix. Mais l'idée mérite d'être développée, assurément.

Photo : www.airbusgroup.com