Recyclage, circuit court et charité : voici les trois piliers de l'initiative durable des fameux hôtels de luxe.

Les hôtels Marriott, même sans y être jamais allé, tout le monde connaît. Le groupe hôtelier de luxe lance, pour sa branche britannique, une vaste opération de recyclage de son linge de lit, transformé en une collection de sacs. Pour leur design, Marriott s'est associé à une marque de luxe britannique, Lily and Lionel, qui s'est chargé de créer l'imprimé décoratif de chaque produit.

Pour la confection, c'est l'entreprise sociale "Sleeping Bags" qui a emporté la mise. Cette entreprise a fait du recyclage de linge de lit sa spécialité, et contribue à sa manière à faire diminuer le volume d'ordures dans les décharges. De plus, son modèle de développement est basé sur un business local : le linge est récupéré dans une région ou un pays, puis il est transformé et revendu dans ce même pays. En ne délocalisant pas sa production (et donc en se privant de longues plages de transport), Sleeping Bags assure à ses produits un bilan carbone plus que satisfaisant. Cette entreprise sociale et locale travaille depuis quelques temps déjà pour les hôtels Marriott, et recycle leur linge de lit en divers petits objets (housses de sèche-cheveux, sacs pour les journaux, sacs à linge sale…) censés améliorer l'expérience vécue par les clients.

Pour revenir à la collection Marriott, un millier de sacs ont été confectionnés et sont disponibles dans la boutique en ligne de la chaîne d'hôtels pour un prix de 20£ (un peu moins de 25 euros). Sur cette somme, le groupe hôtelier a d'ores et déjà annoncé vouloir reverser au moins 10 livres par sac vendu aux bonnes oeuvres du Princes Charles, The Prince's Trust, une organisation qui, depuis les années 70, vient en aide aux jeunes démunis du Royaume. Pour faire une B.A, rendez-vous sur www.shopmarriott.com, les stocks ne sont pas (encore) épuisés.