Alors que le Mondial de l’auto de Paris 2014 nous a réservé, une fois de plus, de belles surprises cette année, avec notamment de nombreux véhicules hybrides et électriques, la tendance écolo semble s’affirmer.

En effet, l’Etat apporte son soutien à l’achat de voitures électriques avec un « super bonus écologique » pouvant aller jusqu’à 10 000 euros, annonçant de beaux jours pour le marché des voitures propres. Cette année, la grande majorité des véhicules seront équipés de pneus basse consommation afin de réduire la résistance lors de déplacements, réduire la consommation et augmenter leur autonomie.

Les pneus responsables de 20% de la consommation de votre véhicule

Pour un automobiliste, l’éco-conduite permet de réduire sa consommation d’essence et d’émission de CO2 : anticiper les freinages, limiter l’utilisation de la climatisation, ne pas monter dans les tours, ne pas accélérer pied au plancher… sont autant de conseils prodigués aux conducteurs depuis quelques années pour rendre leur conduite plus responsable et écologique. Mais un autre facteur entre désormais en jeu dans la surconsommation de nos véhicules et les constructeurs automobiles comme BMW, Toyota ou Renault-Nissan l’ont bien compris : désormais, la grande majorité des modèles sont équipés de pneumatiques plus efficients et écologiques. C’est le cas de la Renault Zoe présenté au Mondiale de l’auto 2014, équipée des pneus Michelin Energy E-V, l’autonomie du véhicule a été augmentée de 6%.

Les pneumatiques sont responsables de 20% de la consommation de votre voiture, mais les pneus basse consommation ne sont pas les seuls facteurs à entrer en jeu dans la surconsommation de carburant. Un pneu endommagé ou non adapté au type de route et aux conditions de conduite peut entrainer une surconsommation d’environ 10% et réduire votre tenue de route à cause d’une trop forte résistance au roulement.

Qu’est-ce que la résistance au roulement ?

Lorsque vous vous déplacez en voiture, une force s’exerce sur vos pneus, sous le poids de cette dernière, les pneumatiques peuvent se déformer avec la vitesse afin d’épouser la forme de la route et se mettre à chauffer. Cette résistance au roulement serait responsable de un cinquième  de la consommation de votre carburant. Pour répondre à cette problématique, de nouveaux pneus ont été crées, composés d’un mélange de gomme, notamment la silice qui permet de remplacer le noir de carbone. Mais vous n’êtes pas obligés d’attendre le prochain achat d’un véhicule neuf pour équiper votre véhicule de pneus basse consommation ou adaptés à votre type de conduite, vous pouvez également en commander chez votre garagiste ou sur internet sur des sites comme tirendo.fr.

Adaptez vos pneus à la saison pour réduire sa consommation

Alors que les pneus été offrent des performances remarquables sur sol sec avec une adhérence très élevée, ils sont cependant déconseillés lors de déplacements en cas de pluie ou de neige car sa performance sur route mouillées ou enneigée est faible, voir nulle. La résistance au roulement sera cependant moins importante qu’avec des pneus hivers qui vous garantiront une adhérence à toute épreuve sur route mouillée ou enneigée.

Ainsi pour éviter une surconsommation n’oubliez pas de changer vos pneus en fonction de votre zone géographie et du climat, et de ne pas rouler en pleine période estivale avec des pneus hivers, par exemple.