Le groupe de rock américain a choisi de défendre les couleurs de Sea Shepherd lors d'une série de concerts. Un hasard ? Pas vraiment.

Les Red Hot Chili Peppers, c'est un groupe de rock venu tout droit de Californie et dont le méga-album Californication résonne encore à nos oreilles. On parle là de 1999, une époque où les artistes comptaient encore sur les CD pour gagner leur vie. Avec la révolution du numérique, c'est désormais de la scène qu'ils tirent une bonne partie de leurs revenus. Justement, les Red Hot (comme on aimait les appeler à l'époque) sont actuellement en tournée en Australie où ils participent au Big Day Out Festival, une série de cinq concerts dans cinq villes différentes drainant une foule gigantesque.

Si le groupe était connu pour sa musique, il le sera désormais pour sa sympathie à la cause écologiste, puisqu'il a décidé de dédier chacun de ses concerts à l'ONG Sea Shepherd, dont il diffusera des images des campagnes de protection de la faune marine. L'ONG bénéficiera donc en Australie d'une exposition médiatique toute particulière, et aura même droit à son stand de produits dérivés sur le festival. De quoi récolter des fonds pour, pourquoi pas, s'offrir un nouveau vaisseau qui viendra compléter la flotte déjà impressionnante de l'ONG.

» Lire aussi : Sea Shepherd repart au combat, avec un nouveau bateau

"Le rapport entre Sea Shepherd et les Red Hot ?", nous direz-vous. Eh bien il est simple : Anthony Kiedis, le chanteur et fondateur du groupe (à droite sur la photo en tête d'article avec Flea, guitariste du groupe), siège au conseil de direction de l'ONG. Si Paul Watson, créateur du Sea Shepherd, en faisait autrefois partie, cela n'est désormais plus le cas : dès les premiers jours de l'années 2013, il a démissionné de ses fonctions de président des branches américaines et australiennes de l'organisation, ainsi que de son poste de capitaine du Steve Irwin, un des navires de sa flotte. Une démission dictée par l'intention ne pas faire plonger son ONG et ses activités dans l'illégalité, lui qui est encore recherché par Interpol et contraint de se réfugier dans les eaux internationales. 

Sinon, au cas où vous ne connaîtriez pas les Red Hot, ce morceau vous dira forcément quelque chose :