Un designer imagine un vélo électrique équipé de roues solaires. Un projet qui mérite le coup d'oeil.

S'il fallait décerner le prix de "designer du jour", le lauréat se nommerait sans doute Mojtaba Raeisi. Cet Iranien, étudiant en design à l'Université Amirkabir de Téhéran, a imaginé son prototype de vélo électrique.

La principale nouveauté, c'est que les rayons des roues sont remplacés par des panneaux solaires qui permettent de recharger les batteries de façon 100% renouvelable. Et pour améliorer l'efficacité de ces  petites centrales solaires, Mojtaba Raeisi a imaginé un système qui leur permet, lorsque le vélo est à l'arrêt, de s'incliner d'une trentaine de degrés par rapport à l'axe des roues, pour profiter au mieux des rayons du soleil.

Mais parce que l'année n'est pas qu'une succession de journées ensoleillées, le vélo baptisé "Ele" (abréviation de l'anglais "electric") peut évidemment se recharger via une prise secteur. Avec des batteries pleines, l'utilisateur aurait alors la possibilité de choisir entre 3 modes : sans assistance (faites chauffer vos mollets), semi-électrique (les batteries apportent une petite aide au pédalage), ou tout électrique (le Ele se comporte alors comme un vélo électrique classique). Malheureusement, le projet n'existant que dans le cerveau de son designer, les spécifications techniques se limitent pour l'instant à cela.

Mais pourquoi ne pas imaginer un tel engin un jour sur nos routes ? Après tout, les vélos électriques n'ont de cesse de progresser technologiquement : de plus en plus légers, de plus en plus silencieux, de plus en plus fiables également. Les consommateurs ne s'y trompent d'ailleurs pas puisqu'en France, le marché a connu un bond de 15% en 2012 pour atteindre 47 000 exemplaires vendus, et les professionnels du secteur espèrent bien atteindre les 100 000 unités d'ici 3 à 5 ans.

Cinq ans, peut-être le temps nécessaire à notre designer iranien pour concrétiser son rêve…