Parce qu'il n'utilise aucun dérivé animal, le préservatif Sustain rejoint les quelques autres concurrents sur ce marché de niche qui s'adresse aux pratiquants du véganisme.

Le végétarisme et le végétalisme sont une chose, le véganisme en est une autre. Quand les aficionados des deux premiers régimes excluent respectivement les chairs animales de leur régime pour les premiers, ou alors tous les produits et sous-produits d'origine animale pour les seconds, les adeptes du véganisme vont plus loin.

Ils excluent en effet complètement de leur mode de vie tous types de produits issu des animaux. Pas de viande dans l'assiette pour eux, pas plus que de chaussures en cuir ou de foulards en soie par exemple. Les non-pratiquants du véganisme ne l'imaginent sans doute pas, mais il existe des produits animaux dans de très nombreux produits de consommation courante, et adhérer à ce mode de vie revient à s'en priver ou à dénicher, parfois difficilement, des équivalents qui respectent ce mode de consommation. Heureusement, certains industriels n'oublient pas ces clients et leur proposent des solutions alternatives en conformité avec leurs pratiques.

C'est ainsi qu'aux Etats-Unis, un ancien nabab de l'industrie du papier et sa fille se sont lancés sur ce créneau si particulier de la fabrication de préservatifs écologiques et vegan avec leur marque Sustain. Pour la matière première, ils se sont associés à un producteur de latex en Inde dont les plantations sont certifiées FSC (Forest stewardship council), un label qui garantit qu'elles sont gérées de façon durable et responsable. Et pour satisfaire les vegans, Jeffrey et Meika Hollender, les deux patrons de Sustain, ont décidé d'exclure la caséine, une protéine du lait, du procédé de fabrication de leurs préservatifs.

Si leurs produits ne sont pour l'instant disponibles que sur le territoire américain (où ils sont vendus notamment chez Whole Foods, un géant de l'alimentation biologique, pour un prix de 14$ la boîte de 10), les adeptes du véganisme en Europe peuvent tout de même se replier sur certaines marques de préservatifs qui ont pensé à eux, comme l'anglais French Letters ou l'allemand Einhorn. Vegan ou pas, pensez à sortir couverts.

Photo : CédricPuisney/Flickr/CC