Pour faire pression sur les Nations-Unies et imposer une interdiction mondiale d'expérimentations de l'industrie cosmétique sur les animaux, The Body Shop lance une pétition et vise les 8 millions de signataires.

La chaîne de magasins spécialisés en produits cosmétiques, The Body Shop, a le vent en poupe en France, où le groupe britannique entend posséder une centaine de magasins d'ici à 2 ans (l'été dernier, elle en comptait environ 70). Mais en ce 1er juin, ce n'est pas l'ambition commerciale de The Body Shop qui retient notre attention, mais plutôt son combat éthique : la lutte pour l'interdiction totale des essais cosmétiques sur les animaux. En association avec l'organisation "Cruelty Free International", The Body Shop lance une vaste campagne mondiale accompagnée d'une pétition en ligne. Objectif : réunir 8 millions de signataires pour porter le message directement devant l'assemblée des Nations Unies, et tenter de faire bouger les lignes sur un sujet qui concerne, selon le décompte de l'entreprise, 80% des pays.

En 2013, un article du Monde sur le sujet détaillait : "Il arrive que des produits chimiques soient versés dans les yeux des lapins ou appliqués sur leur peau rasée. Des souris et des cobayes sont utilisés pour déterminer les pathologies susceptibles d’être créées par une substance — un processus qui peut nécessiter un gavage forcé, une exposition cutanée ou des inhalations."

Depuis quelques mois ("seulement", pourrait-on ajouter), la vente de produits cosmétiques testés sur des animaux est totalement interdite au sein de l'UE, incluant même les produits d'importation. Une politique suivie par d'autres pays hors de l'Union, comme la Norvège, Israël, ou l'Inde. Des méthodes de reproduction de cellules humaines en laboratoire, et avec elle de peau ou de cornée artificielles, permettent aux industriels qui le souhaitent de s'affranchir du recours aux cobayes, dont 500 000 seraient toujours maltraités chaque année, selon l'estimation de Cruelty Free International.

En se lançant dans une telle opération, The Body Shop confirme en tout cas son engagement en faveur de la cause animale, elle qui fut la première marque à arborer le logo du "lapin bondissant", soit le seul label internationalement reconnu qui garantisse le non-recours aux expérimentations animales.

Et si vous faisiez votre bonne action du jour en cliquant sur le lien suivant et en signant la pétition ?

Photo : www.e-activist.com