Cependant vu l’importance qui est accordée à la question du développement durable depuis plusieurs années, les banques ainsi que l’Etat ont mis en place des mesures afin d’adopter un comportement plus responsable vis-à-vis de la planète. Il convient donc de se demander les choix à effectuer pour avoir une attitude soucieuse de l’environnement même à travers les actions bancaires.

Le LDDS (livret développement durable et solidaire).

Anciennement LDD (Livret développement durable), il a été rebaptisé LDDS (Livret développement durable et solidaire) en 2016 pour y inclure une dimension sociale en plus d’écologique.Il possède de nombreuses similitudes avec le livret A, et, également défiscalisé, il a la particularité de financer des travaux environnementaux, visant par exemple à aménager des bâtiments anciens afin de réduire leur consommation en énergie. Il contribue également à financer les Petites et Moyennes Entreprises (PME). Le taux d’épargne fixé se situe à 0,75% et ne subira pas de modifications au moins jusqu’au mois de février 2020. Choisir un livret d’épargne LDDS se révèle donc être un choix raisonnable pour soutenir une cause environnementale.

Les prêts écologiques.

Le LDDS et le livret A financent également les emprunts pour les prêts écologiques. Les éco-prêts vous aident à la réalisation de travaux de rénovation énergétique, c’est-à-dire les travaux d’isolation thermique, l’installation d’équipements utilisant des énergies renouvelables ou simplement permettant une consommation énergétique plus basse.

L’éco prêt à taux zéro, plafonné à 30 000 euros vise à financer des travaux d’amélioration des performances énergétiques dans votre résidence principale. Son remboursement s’effectue sur 10 ans ou 15 ans en fonction du type de travaux à réaliser. Le PTZ+ s’inscrit dans la même lignée cette fois pour la construction ou l’acquisition de biens immobiliers avec de bonnes performances en termes de consommation d’énergie.

Le choix d’une banque en ligne

Enfin, tout porte à penser que se diriger vers un service de banque en ligne est une solution plus éthique dans une problématique environnementale pour de nombreuses raisons.

Leur impact écologique est logiquement réduit en termes de consommation énergétique étant donné que leur réseau d’agences est réduit. Avec moins de locaux elles utilisent largement moins d’eau et d’électricité que les banques traditionnelles.

La réduction de document papiers est un autre élément non-négligeable, de même que la réduction d’émission gaz à effet de serre générée par les déplacements des particuliers. Dans un souci de développement durable les banques en ligne peuvent donc s’imposer comme une des meilleures solutions.