Dans son dernier clip pour lutter contre notre consommation excessive de viande, Greenpeace fait appel aux grands méchants du cinéma hollywoodien et les réunit dans la Evil League.

Vous êtes-vous déjà posé la question, en mangeant un beau morceau de viande, de l’impact global qu’il pouvait avoir sur la planète ? De la taille des entreprises derrière sa production, et des ravages environnementaux qui en découlent ?

Greenpeace axe sa dernière campagne sur l’élevage industriel : responsable de 14% des émissions de gaz à effet de serre, l’élevage demande également d’énormes ressources en eau en même temps qu’il pollue les sols et les nappes phréatiques. Sans compter que, pour assouvir le besoin d’espace des grands éleveurs, ceux-ci n’hésitent plus à gagner du terrain sur la nature au prix d’une déforestation massive. Au Brésil par exemple, 80% de la déforestation en Amazonie est imputable à l’élevage industriel.

Nous n’aborderons ici que brièvement les conditions déplorables d’élevage et d’abattage des animaux, et vous renvoyons pour ceci vers l’association L.214 qui s’est fait une spécialité de dénoncer ce véritable scandale sanitaire et éthique. Pollution de l’air, pollution des sols, destruction de la nature, et massacres : ce tableau ressemblerait presque à la fin du monde.

C’est sur cette analogie que Greenpeace joue pour sa dernière vidéo, Evil League. L’ONG s’offre les services des plus grands méchants du cinéma hollywoodien (l’Alien, Voldemort, le Joker, le Predator, Dark Vador, etc…) et les met en scène dans des séquences de destruction massive. Avant de conclure la démonstration par un téléspectateur à l’air éberlué par le spectacle auquel il assiste, alors même que le plus grand des dangers, pour notre planète, se trouve juste sous ses yeux, dans son assiette.

Visuelle, amusante, impactante : cette vidéo a toutes les chances d’être largement partagée sur les réseaux sociaux, et d’apporter quelques nouveaux financement à Greenpeace dans son combat pour un monde plus vert.

Faire un don pour soutenir la campagne