Les voitures à hydrogène rejettent de l'eau ? Honda saisit la balle au bond et tente une campagne originale.

Le véhicule de demain devrait être électrique. En tout cas, les industriels de l'automobile semblent miser prioritairement sur cette technologie. Mais quid du véhicule d'après-demain ? Les voitures à hydrogène, au développement déjà bien avancé, pourraient effectuer une jolie percée. Pour avoir eu la chance de tester cette nouvelle motorisation (avec nos impressions de l'époque à retrouver ici), nous pouvons assurer que les sensations au volant sont bien présentes.

Mais quelles sont les qualités de ces voitures ? Outre une autonomie accrue et une vitesse de charge de quelques minutes seulement, leur principal avantage, ce sont leurs émissions. Comme les voitures électriques, pas le moindre gramme de CO2 n'est émis. En revanche, les voitures recrachent… de l'eau. Car la technologie utilisée consiste à faire interagir l'hydrogène et l'oxygène pour produire de l'électricité et propulser le véhicule. Or, mélangez deux atomes d'hydrogène (H) à un atome d'oxygène (O) et vous obtenez une molécule d'eau (H2O), symbole ultime de la pureté.

Honda, qui travaille sur son modèle FCX propulsé à l'hydrogène, a décidé de lancer une campagne originale pour promouvoir son véhicule propre du futur : la branche australienne du constructeur japonais a tout simplement créé sa propre marque d'eau, baptisée H20, symbole de la propreté du moteur à hydrogène. Alors évidemment l'eau que l'on retrouve dans les bouteilles n'a pas été collectée à la sortie de milliers de pots d'échappement, mais cela donne une publicité réussie, visible ci-dessous, à la notoriété qui dépasse largement les frontières australiennes.

Et puis quel coup de pub pour les voitures propres !