La branche britannique du WWF diffuse un spot de Noël pour la sauvegarde des tigres. Attention, c'est beau.

C'est un fait : depuis peu (à l'échelle de la Terre, soit plus ou moins depuis le début du XXe siècle), le rythme de disparition des espèces s'est grandement accéléré. Le peu de recul que nous avons nous empêche de l'évaluer précisément, mais les estimations annoncent un rythme 10 fois plus rapide que ce que notre planète a jamais connu. Certains chiffres plus sensasionnalistes (mais à ne pas écarter pour autant d'un petit sourire entendu) évoquent même un rythme d'extinction 1000 fois supérieur à la normale. Dans un cas comme dans l'autre, les données sont alarmantes.

A leur échelle et avec leurs modestes moyens, les ONG environnementales essaient bien d'enrayer le processus en ciblant quelques espèces emblématiques. Le Sea Shepherd et les baleines, Greenpeace et les oran-outangs, ou le WWF et les tigres. Arrêtons-nous justement sur ce dernier exemple. Depuis quelques années, le WWF a lancé plusieurs opérations de sauvegarde du grand félin. De Sumatra ou de Sibérie, ils ne sont plus que quelques milliers à vivre encore à l'état sauvage. En cause, la réduction drastique de leur habitat naturel "dévoré" par les activités humaines, voire carrément le braconnage.

Le citoyen sensibilisé à l'écologie est régulièrement appelé à aider les tigres, à financer les programmes du WWF, mais il est vrai qu'il peut parfois être difficile de se représenter les actions concrètes qu'un don régulier de quelques euros mensuels peuvent entraîner. Voilà le but du spot de Noël de la branche britannique de l'ONG : mettre en scène de façon poétique les conséquences réelles d'un soutien financier à leurs actions de protection.

Au programme, un tigre qu'on imagine volontiers peser 250 kilos, étendu sur le lit d'un pavillon londonien, et que l'on découvre blessé assez profondément (un piège ? les vestiges d'une chasse illégale ?) et soigné tour à tour par chacun des membres d'une famille qui a choisi de donner chaque mois 5£ au WWF pour devenir des "gardiens de tigres", qui sera finalement rendu, guéri, à son habitat naturel.

Et si c'était le spot le plus émouvant de l'année ?

Photo : Capture d'écran YouTube