Et c'est le site de Saint-Charles qui empoche ce record.

Si Rungis peut se vanter d'accueillir le plus grand marché de produits frais du monde, la ville de Perpignan, elle, peut se gargariser d'abriter le site de Saint-Charles International, soit la plus grande plateforme européenne de distribution de fruits et légumes. Le site s'étend sur 150 000 mètres carré, et les 11 hangars concernés par la nouvelle installation représentent une surface de 68 000 mètres carré, et pourra s'enorgueillir, aussitôt que la ministre de l'écologie Nathalie Kosciusko-Morizet aura coupé le petit ruban bleu-blanc-rouge dans le courant de la journée, d'être le plus grand bâtiment photovoltaïque au monde.

En effet, les 68 000 mètres carrés de toiture ont été recouverts de 97 000 tuiles photovoltaïques qui seront à même de produire 9800 MWh chaque année, soit l'équivalent de 10% de la consommation électrique des Perpignanais. L'investissement initial se monte à 54 millions d'euros, et l'énergie produite sera revendue à EDF pour les 20 prochaines années dans le cadre du dispositif pour « l'intégration du photovoltaïque au bâtiment ».

Et en plus d'être écologique, les tuiles utilisées sont censées présenter un aspect proche de celui de l'ardoise, et donc s'intégrer parfaitement à l'environnement local. Il y a a priori peu de chances de voir une telle installation sur les toits du marché de Rungis. Quand la région parisienne passe une partie de l'année sous un ciel voilé, la ville de Perpignan, elle, bénéficie d'un ensoleillement exceptionnel de 2506 heures par an. Dès lors, on comprend un peu mieux le choix des leaders du projet.