Airbus s'est associé cette semaine avec un groupement d'entreprises australiennes avec un objectif : des recherches pour un carburant alternatif. L'avionneur annonce même vouloir installer sur l'île-continent un centre de recherches dédié. La première piste explorée sera la production d'un carburant à partir d'une espèce d'eucalyptus locale, susceptible de réduire les émissions de CO2 des centaines d'avions du constructeur européen qui nous survolent en permanence. Les chercheurs cherchaient, et les Shadocks pompaient, pompaient...