A l'Est de l'Himalaya, le Bhoutan : un tout petit pays qui partage ses frontières exclusivement terrestres avec le Tibet et l'Inde. Quand on dit tout petit, c'est tout petit : au maximum 170 km du Nord au Sud et 300 km d'Est en Ouest, pour une superficie totale de 40 500 km2. Pour vous donner un ordre de grandeur très ethnocentrique, c'est environ 11 fois plus petit que la France métropolitaine. La population en 2011 est estimée à 708 427 personnes.

Le Bhoutan est un pays à part, selon bien des aspects.  On ne sait rien de  son histoire avant que le gourou indien Padmasambhava n'y introduise le bouddhisme au VIIe siècle. Malgré de nombreuses invasions tibétaines et mongoles au Moyen-Age, ainsi qu'un protectorat britannique arrivé d'Inde au XIXe siècle, le Bhoutan n'a jamais été colonisé. 

Jusqu'en 2008, c'était une monarchie absolue. Depuis le couronnement du prince héritier Jigme Khesar Namgyel Wangchuck, qui du haut de ses 31 ans est l'actuel plus jeune roi du monde, une monarchie parlementaire a été instaurée, avec un  premier ministre, une Assemblée nationale de 75 membres et un Conseil national de 25 membres. Le poste de chef de l'Etat reste héréditaire, mais le roi peut être destitué, si à l'issue d'un vote, deux tiers des parlementaires se prononcent contre lui. 

Pour les records du monde, précisons qu'il s'agit du seul pays où le bouddhisme est la religion d' Etat, et qu'il est aussi le dernier à avoir été équipé de la télévision, en 1999. Il est également parmi les dernier en ce qui concerne l'équipement téléphonique et Internet. C'est dire si le Bhoutan a su se préserver du monde extérieur !