Aujourd'hui, Jean-Marc Ayrault présentait sa déclaration de politique générale à l'Assemblée Nationale. Entre des critiques adressées à l'ancien gouvernement ou l'annonce d'une réforme fiscale, le premier ministre a pris le temps d'annoncer la tenue "dès la rentrée" d'une conférence environnementale consacrée à la transition énergétique et à la biodiversité. Il est même allé plus loin en la plaçant parmi les "priorités du quinquennat" qui s'ouvre. Delphine Batho, la nouvelle ministre de l'écologie qui a consacré sa matinée à défendre les énergies renouvelables au colloque "Bois énergie" n'a pas encore réagi. Cela ne saurait tarder, surtout quand on se souvient que Nicole Bricq, l'ancienne titulaire du poste, souhaitait organiser un tel évènement dès le mois de juillet.