Parmi tous les labels écologiques, les labels cosmétiques sont sans doute les plus nombreux. La plupart d’entre eux sont dérivés des labels de l’Agriculture Biologique. Eux même issus du travail commun des pouvoirs publics et des associations de promotion de l’Agriculture Biologique pour définir les standards de la Bio.

Certains critères se retrouvent dans les cahiers des charges de nombreux labels comme :

  • L’interdiction des tests sur les animaux
  • L’incitation à l’utilisation d’emballages respectueux de l’environnement (beaucoup de labels excluent notamment l’emploi du PVC ou du Polystyrène)
  • Ces labels diffèrent la plupart du temps par les proportions d’ingrédients bio qu’ils imposent dans un produit pour le labélisé.