Et encore une nouvelle rubrique sur MarcelGreen. Après le lancement d'Ecotidien la semaine dernière, dont la Terre entière parle déjà, voici une série qui pourrait s'intituler "Nos mairies ont du talent".

 

 

Pourquoi une telle rubrique ? Parce qu'il existe une multitude de collectivités en France qui font des efforts pour tendre vers un fonctionnement plus durable, plus respectueux de l'environnement. Et que mis à part un petit encart de temps à autre dans les grands journaux, personne n'en parle. Alors tels Zorro, notre soif de justice nous oblige à agir et à offrir un éclairage à un projet par semaine. Pour le premier numéro, direction la frontière Suisse, dans la ville de Bellegarde-sur-Valserine, dans l'Ain.

L'information nous vient du Dauphiné Libéré. Et le journal nous apprend qu'un éco-quartier comprenant 450 logements verra le jour en 2014 dans cette ville de 15 000 habitants située à deux pas de la frontière suisse. Le processus de construction de ce genre de quartiers est désormais connu de toutes et tous : des structures de bâtiments en bois, une isolation renforcée, de l'énergie solaire à gogo, des toitures végétalisées, des systèmes de récupération des eaux… Le tout dans un environnement résolument vert où les modes de transports doux seront privilégiés et les dessertes avec d'autres quartiers améliorées.

Mais à Bellegarde-sur-Valserine, il n'y a pas que le futur éco-quartier. Il y a aussi la gare TGV située sur la ligne Paris-Genève. Elle a en effet été réaménagée récemment et inaugurée en mai 2010 avec le titre de première gare bioclimatique de France, c'est-à-dire un bâtiment qui valorise son environnement géographique et climatique. Comment ? Grâce à un système de double coupole qui la surplombe et qui permet de préchauffer naturellement l'air entrant en hiver et de le rafraîchir en été, tout en assurant une bonne ventilation. Des panneaux solaires garnissent le toit de la gare, et la chaleur qui entre par la coupole transparente est stockée pour chauffer les bâtiments.

Soit deux projets environnementaux d'envergure dans une petite ville. Et si les grandes métropoles suivaient cet exemple ?