Bic propose un service de recyclage pour ses rasoirs jetables.

Depuis le milieu des années 70, Bic a lancé le concept de rasoir jetable. D'abord à une seule lame, ces rasoirs ont ensuite évolué et se sont adaptés aux nouveaux standards : des têtes pivotantes, des lames multiples, une bande lubrifiante…

Le succès de la formule ne se dément pas et se confirme même année après année. Aujourd'hui, ce sont quelques 11 millions de rasoirs jetables qui sont vendus chaque année (tonnerre de Brest !). Et qui finissent dans la poubelle quelques jours plus tard (une dizaine de jours, pour être un peu plus précis).

L'entreprise, qui est aussi une spécialiste des stylos ou des briquets, a fait des efforts en développement durable ces dernières années : plusieurs têtes de rasoirs vendues avec les rasoirs pour augmenter la durée de vie des manches en plastique, ou bien des emballages en carton réduits au maximum et d'origine recyclée. Le modèle Bic Easy lancé l'année dernière a un manche strié, utilisant 30% de matière plastique en moins qu'un rasoir classique. Tout cela réduit l'impact environnemental des produits de la marque, ainsi que la consommation de pétrole nécessaire à la fabrication de tout ce plastique.

bicrecycle Pour répondre au problème que représente les déchets tout de même générés par ses produits, Bic lance le site internet bicrecycle.com. Qu'est-ce qu'on y fait, sur bicrecyle ? Une chose : recycler son Bic. Surprenant, n'est-il pas ? Mais comment ça marche ? Simple, pour tout dire. Vous gardez vos rasoirs usagés après utilisation, et une fois que vous en avez 10, direction bicrecyle.com. Vous y rentrez vos coordonnées, l'entreprise vous envoie une enveloppe dans laquelle vous n'avez qu'à glisser vos rasoirs. Et vous l'envoyez, sans affranchir puisqu'elle est prépayée.

Et le plus surprenant dans l'affaire, c'est que le rasoir recyclé ne redevient pas rasoir. Non, il est transformé en pièces de machine à laver et limite donc l'impact environnemental de ces appareils.

En plus de cela, pour ce travail, la société fait appel à des Etablissements et services d'aides par le travail (ESAT) qui emploient des travailleurs handicapés, ainsi qu'à des Centres d'aide par le travail (CAT). Une démarche durable et citoyenne dont nous devions parler.

En cadeau, pour vous, parce que vous êtes vraiment super sympa, nous vous rappelons la pub mythique des rasoirs Bic, avec les frères Cantona. Enjoy.

    retrouver ce média sur www.ina.fr