Fort du succès du Bonus-Malus écologique pour les voitures, le gouvernement français a décidé de créer une véritable liste de produits qui seront soutenus ou sanctionnés.

Une mesure qui a presque trop bien fonctionnée !

En effet, suite à l’annonce retentissante du bonus écologique pour les voitures qui émettent moins de 130 grammes de CO2 /Km, le succès est arrivé. Les français ont boudé les 4X4 et autres grosses berlines, afin d’éviter une sorte de double peine green : Malus gouvernemental à l’achat du véhicule et augmentation de prix de l’essence. Finalement le dispositif gouvernemental qui devait être neutre pour l’état,  a déjà couté plus de 140 Millions d’euros, tant les français ont réagi positivement à ces efforts d’accompagnement pour soutenir l’éco consommation.

Une mise en place souple et rapide

La réunion a eu lieu jeudi dernier, en présence de Nicolas Sarkozy, Jean-Louis Borloo, Nathalie Kosciusko-Morizet, Christine Lagarde et Eric Woerth, pour convenir d’une liste définitive de 19 familles de produits.  Quelques détails sont encore à régler, mais tous se sont mis d’accord pour couvrir des types de produit le plus large possible. De plus, le ministre de l’écologie pourra, dans une certaine mesure, réadapter la liste en permanence, puisqu’il est habilité à ajouter des produits au fur et à mesure. Ainsi, il sera plus réactif sur des apparitions de produits sur le marché, tout en ayant pour mission de ne pas déstabiliser une consommation des ménages somme toute fragile …

Les principaux types de produits : (source : Le Figaro)

Electroménager : Réfrigérateurs congélateurs, lave-linge, lave-vaisselle.

Hi Tech : téléviseurs, ordinateurs de bureau et portable, écrans d’ordinateur, téléphones mobiles.

Ameublement : Meubles en bois, lampes, équipements sanitaires.

Produits d’entretien et batteries : peintures et vernis, nettoyant multi usages, liquide vaisselle ou détergents pour lavage à la main, lessives ou détergents pour textile, détergent pour lave-vaisselle, piles ou accumulateurs portables.

Transport : pneumatiques, autobus et autocars, véhicules utilitaires légers, véhicules motorisés à deux ou trois roues.

Comment vous l’aurez sûrement remarqué, 2 énormes rubriques de MarcelGreen.com sont directement concernées par cette liste verte, alors à quand Marcel au gouvernement ?