Un concurrent pour Nespresso débarque dans les rayons des grandes surfaces.

Les possesseurs de machine à expresso se verront très bientôt offrir une alternative aux capsules en aluminium du géant suisse de l'agroalimentaire.  C'est Jean-Paul Gaillard, un ancien de chez Nespresso, via sa société Ethical Coffee Company qui le premier tente de planter un poignard dans le dos de son ancien employeur.

Le fabricant, dont les produits seront distribués exclusivement pendant 18 mois chez Casino, bénéficiera donc de l'immense réseau de distribution qui dépend de la marque : Franprix, Monoprix et tutti quanti. Mais comment Monsieur Gaillard a-t-il pu passer au travers des innombrables brevets de propriété intellectuelle déposés par Nespresso au fil des années pour se protéger de la concurrence ? Tout simplement en changeant la matière des capsules pour les rendre biodégradables.

Il fait donc d'une pierre deux coups. Pénétrer un marché jusque là chasse gardée de Nestlé. Et s'attaquer frontalement au principal problème de Nespresso : les capsules en aluminium qui représentent une masse de déchets considérable. Les capsules Casino seront fabriquées en fibres végétales et donc entièrement biodégradables, ce qui représenterait un bond en avant considérable pour l'environnement.

Pour rappel, selon l'ADEME, un pack de 250 grammes de capsules Nespresso produirait 10 fois plus de déchets que le même volume de café vendu normalement conditionné. Nespresso ayant vendu dans les 3 milliards de capsules en 2009, on vous laisse imaginer.

Nestlé fait tout de même quelques efforts : ses capsules en aluminium sont 100% recyclables. Mais il faut faire la démarche de les ramener aux points de ventes (en nombre limité on le sait). Sachez tout de même qu'une capsule recyclée nécessite 95% d'énergie en moins dans sa fabrication.

Capsules Casino Nespresso Sinon, c'est en mai 2010 que vous pourrez tester le nouvel arrivant sur le marché, dans tout le réseau Casino. Pour un prix annoncé entre 20 et 25% inférieur à celui de son concurrent.