De 1964 à 1992, la société pétrolière Texaco qui exploitait des puits en Amazonie, aurait entreposé ses déchets pétroliers à même le sol de la région. Conséquences : pollution et maladies pour les populations indigènes. Rachetée depuis par Chevron, la compagnie a tout de même été condamnée à une amende de 8,6 milliards de dollars par un tribunal équatorien au début de l'année 2011. Une amende que Chevron devra donc payer. Mais le groupe a fait appel, et cette semaine, le tribunal rend son nouveau jugement : Chevron est désormais condamné à payer une amende de 18 milliards de dollars. Un montant qui a plus que doublé, donc. Mais que tout le monde se rassure : la compagnie compte bien épuiser tous les recours légaux avant de lâcher le moindre centime. Ouf.