cellule-photovoltaique

Le terme photovoltaïque fait référence à un effet découvert par Edmond Becquerel en 1839. Il concerne certains matériaux comme le silicium, aussi appelés semi-conducteurs, et qui possèdent la propriété de générer de l’électricité quand ils sont exposés à la lumière du soleil.

Cet effet est observé dans les cellules photovoltaïques, petits composants à base de silicium qui convertissent directement l’énergie solaire en électricité, sous forme de courant continu. Un onduleur transforme alors cette électricité en courant alternatif.

Il existe 3 technologies de panneaux solaires :

Les modules photovoltaïques amorphes

Cette technologie utilise un procédé de vaporisation sous vide pour appliquer de minces couches de silicium sur du métal, du verre ou du plastique y compris du plastique souple.

Cette technologie présente l’avantage d’être moins couteuse à produire et de permettre la fabrication de panneaux souples. Par ailleurs, elle est particulièrement compétitive par faible luminosité. En revanche, son rendement* global est faible, entre 6 à 10% et sa durée de vie est plus courte.   

Les modules photovoltaïques polycristallins

Ici, les cellules sont élaborées à partir d’un bloc de silicium cristallisé. Le rendement* de cette technologie est bon, entre 11 à 16% tout comme sa durée de vie (35 ans). Ces modules sont les plus utilisés aujourd’hui et constituent également le meilleur rapport qualité prix.

Les modules photovoltaïques monocristallins

Ici encore, Les cellules sont élaborées à partir d’un bloc de silicium cristallisé. Cette technologie présente le meilleur rendement*, entre 14 et 19% mais est égaleent la plus couteuse. Par conséquent, elle est souvent préférée lorsque l’espace pour l’installation est restreint.

* Le rendement d'un panneau photovoltaïque désigne le rapport entre l'énergie solaire qu'il reçoit et l'énergie électrique qu'il restitue.