Mais ce sommet a permis en tout cas au monde entier de découvrir dans le détail la ville de Copenhague, petite reine internationale de la bicyclette ! 35% des déplacements à Copenhague sont réalisés à vélo, et la ville a pour ambition de passer à 50% d’ici 2015.

Encore un nouveau pourcentage et un nouvel objectif … pas du tout ! Car la ville a les habitants avec elle. Cet objectif n’est pas ambitieux, il est naturel. C’est tout naturellement que les usagers de la ville de Copenhague prennent leur biclou pour se déplacer. Alors que nous en sommes encore à négocier pour des créations de pistes cyclables et de péages urbains, rendons-nous compte des avancées prises par nos voisins.

Tel que le montre ce site dédié à la communauté de cyclistes à Copenhague, le vélo n’est pas chez eux qu’un moyen de transport, c’est une philosophie. Tout se fait à vélo, avec les enfants, les courses dans les sacoches, les sacs à dos remplis, par tous les temps, à toutes les heures.

Ne gardons donc pas en mémoire une image de Copenhague abimée par l’échec des négociations, assaillie par les jets présidentiels, muselée par une force policière nombreuse. Mais au contraire, souvenons nous en comme une ville modèle, symbole d’un urbanisme moderne et durable, d’une ville ancrée dans son siècle, qui sait faire le choix d’une vie durable.

+ d'infos sur le vélo à Copenhague, c'est par ici.