Nicolas Sarkozy recevait Jeudi 10 Décembre les principales ONG Françaises à l’Elysée pour leur présenter les engagements qu’il entend faire prendre aux pays Européens à Copenhague.

 

 

Après avoir pris d’assaut l’Assemblée Nationale la semaine dernière, les militants de Greenpeace et diverses ONG étaient reçues ce matin, sur invitation cette fois-ci, par Nicolas Sarkozy pour discuter de la position que l’Europe compte prendre à Copenhague.

Si le Chef de l’Etat semble vouloir faire preuve de bonne volonté, il n’a pas pour autant satisfait les ONG. Compte rendu de réunion en 3 points :

  • En matière de réduction d’émissions de CO2, le Président entend pousser l’Europe à s’engager sur l’objectif de 30%. C’est mieux que les 25% initialement avancés, mais cela ne suffit pas pour les ONGs qui demandent 40%.
  • En matière d’aide aux pays en développement, le Chef de l’Etat reste vague sur le montant nécessaire mais met l’accent sur la création d’une taxe sur les mouvements de capitaux pour alimenter l’aide. Là encore, c’est trop flou pour les ONGs qui plaident pour un engagement ferme de 110 milliards d’euros par an d’ici à 2020.
  • Par ailleurs, le Chef de l’Etat a insisté sur son ambition d’encourager la création d’une Organisation Mondiale de l’Environnement, intention louable mais secondaire selon les ONGs…