Mais d'abord, quelle est la différence entre une crème bio et une non bio ? Dans une crème non bio, les filtres présents dans la mixtures et qui sont l'actif principal de toute crème protectrice, sont en général synthétisés en laboratoire et sont issus de l'industrie pétrochimique.

Pour remplacer les additifs de synthèse, les fabricants de crème Bio utilisent des filtres naturels d'origine minérale comme l'oxyde de zinc qui protègent votre peau en réfléchissant les rayons du soleil. Ces filtres présentent l'avantage de ne pas pénétrer dans la peau, contrairement à leurs équivalents synthétiques.

En revanche, ils étaient jusqu'à l'année dernière ajoutés aux formules sous forme de nanoparticules, autrement dit, des particules de tailles infiniment petites. Les récents débats sur les effets incertains de ces particules sur la santé humaine ont poussé le label Ecocert à les interdire et la majorité des fabricants à les exclure de leurs formules.

Notons tout de même que certaines marques comme la très respectée Lavera continuent d'utiliser ces particules en s'appuyant sur d'autres études d'inocuité et que le label Allemand BDIH autorise leur présence.

Coup d'oeil donc sur 13 crèmes (oui, ça porte malheur) solaires bio.