Le recyclage semble ne plus avoir de limites : désormais, même le bitume y passe.

Cette nouvelle nous est rapportée par le journal La Dépêche : dans le Gers, une route a été entièrement rénovée grâce à des matériaux recyclés. Une initiative qui mérite un coup de projecteur.

Voici quelques années, une route nationale est construite à Aubiet, riante commune des environs de Auch. A l'époque prévue pour un trafic de 11 000 véhicules quotidiens, les concepteurs misent sur une épaisseur de bitume d'une trentaine de centimètres. Mais une déviation vient changer la donne, et aujourd'hui, seuls 1500 véhicules y circulent chaque jour.

Dans le cadre d'une opération de rénovation de routes alentours, les élus locaux et l'entreprise de travaux publics concernée ont donc choisi de prélever les matériaux nécessaires au terrassement sur cette voie nationale. Au programme, rabotage de 12 centimètres de la couche de bitume devenue inutile et réduction de la largeur de la chaussée d'un mètre, pour une récolte impressionnante de 7800 tonnes de matière première. Le journal rappelle que cela représente l'équivalent de 300 semi-remorques et dresse le bilan des économies réalisées sur l'impact environnemental de l'opération : 7400 tonnes de granulat, 400 tonnes de bitume et 150 tonnes d'émissions de CO2.

Avec un millier de kilomètres d'autoroutes actuellement en construction ou en projet, espérons que les directeurs de travaux des sociétés autoroutières soient abonnés à La Dépêche ou lisent cet article…