Reprenant une information parue dans le Jakarta Globe, le Courrier international nous apprend que la palme de la déforestation est décernée au Nigeria, suivi de l'Indonésie. Ainsi pour cette dernière, depuis 2003, 3,5 millions d'hectares de forêt sont abattus chaque année dans l'archipel. On notera toutefois que la situation est moins pire qu'elle ne l'était auparavant, puisque 1,1 millions d'hectares ont disparu en 2009, et "seulement" 700 000 en 2010. La principale raison de la déforestation en Indonésie est de faire un maximum de place pour planter des palmiers à huile, et produire de l'huile de palme à bas prix. L'étude a été réalisée par Maplecroft, une société britannique de cartographie.