Il y a un petit mois, Nicole Bricq avait été nommée ministre de l'Ecologie du premier gouvernement de Jean-Marc Ayrault. Après les législatives, celui-ci a respecté la tradition : il a remis la démission de son gouvernement au président de la République, qui l'a acceptée et lui a demandé de reformer un gouvernement. Et Nicole Bricq en fait les frais, puisqu'elle est boutée hors du ministère de l'Ecologie (elle hérite du Commerce Extérieur) et remplacée par Delphine Batho qui était jusqu'alors ministre délégué à la Justice. Chantal Jouanno, ancienne titulaire du poste, dénonce une "trahison par rapport aux principes de l'écologie", quand Jean-Vincent Placé y voit "un drôle de message envoyé aux écologistes"