Un site internet se spécialise dans la diffusion de prospectus en ligne. Objectif : sauver un million d'arbres. 

Selon les derniers chiffres, chaque Français consommerait en moyenne 170 kilos de papiers et cartons par an. Et parmi cette montagne, 17 kilos ne concernent que les prospectus que l'on reçoit dans nos boîtes aux lettres. Comment mettre fin à tout ce gaspillage ? Le site www.bonial.fr apporte une solution évidente : tous les prospectus que vous pouvez retrouver dans votre boîte aux lettres sont mis en ligne. Attention, pas seulement mis en ligne en vrac. Ils sont en plus classés selon la zone géographique qu'ils concernent et les produits qu'ils proposent. Prenons un exemple au hasard…

Vous habitez Dijon, la cité des Ducs de Bourgogne, et vous vous êtes décidé : pendant vos vacances, vous allez vous faire cet abri de jardin dont vous rêvez tant. Comme vous êtes écolo, vous avec pris soin de coller sur votre boîte aux lettres un petit autocollant "Pas de publicité SVP" (disponible gratuitement sur le site bonial.fr, qui ambitionne d'en distribuer un million en France et en Allemagne et ainsi épargner la vie d'un million d'arbres). Aucun prospectus sous la main pour vous tenir au courant des dernières promotions dijonnaises qui concernent le bricolage.

Qu'à cela ne tienne, un petit tour sur bonial.fr (sur votre ordinateur ou smartphone via l'application dédiée) : vous rentrez en haut à droite le nom de votre ville ou son code postal. Ici, "Dijon" ou "21000". Puis sur la nouvelle page qui s'affiche, vous choisissez les magasins de votre région parmi les 16 catégories disponibles : de "Meubles et décoration" à "Librairie et culture", en passant par "Garage et automobile" ou "Magasin de sport". Nous, on fonce en rubrique "Bricolage" pour constater que 9 catalogues sont à notre disposition, couvrant toutes les enseignes de la région. Des milliers de pages à feuilleter virtuellement, et tout ça sans le moindre arbre abattu.

Une initiative qui n'est pas sans rappeler le projet "Zéro prospectus" des centres Leclerc, qui devraient en avoir terminé avec la pub "papier" d'ici à 2020. Bonne idée ? Probablement, oui.