Peinture verte

Vous qui étiez allergiques aux cours de chimie au lycée, passez directement à la page suivante. Pour les autres, pour comprendre pourquoi une peinture est toxique, il suffit de s'attarder quelques secondes sur la composition de celle-ci :

Les pigments : cette poudre insoluble donne à la peinture sa coloration et son pouvoir couvrant. Leur origine peut être organique ou minérale.

Le liant : il permet à la peinture d'accrocher à son support. Bien que d'origine minérale ou synthétisé en laboratoire, sans lui la peinture appliquée sur le mur se retrouverait sur le sol quelques temps plus tard, faisant exploser votre budget serpillières. Merci à lui, donc.

Les charges : Mat ou brillant ? La question de pose souvent. Et bien c'est aux charges que l'on doit l'aspect de la peinture. Derrière ce mot se cachent des poudres minérales.

Les solvants : rendent la peinture liquide et douce, douce et opaque, juste ce qu'il faut pour être appliquée. Problème : issus trop souvent de l'industrie pétrochimique, ils rejettent en plus bon nombre d'éléments nocifs dans l'atmosphère en séchant, les composés organiques volatiles (COV). L'ADEME elle-même accuse ces solvants dans son guide "acheter et consommer mieux" : "La toxicité des peintures est surtout liée pour certaines à la présence de fortes quantités de solvants organiques, responsables notamment de dermatoses et de toxicité hépato-rénale". Dangereuses à terme pour l'Homme et la nature, il est temps de changer.