Le label Restaurant Durable, pour aider les étudiants à adopter une alimentation responsable.

Pour l'année scolaire 2010-2011, la France comptait (chiffres de l'INSEE à l'appui) 1 437 104 étudiants inscrits dans l'enseignement supérieur public et privé. Et 1 437 104 étudiants, ce sont 1 437 104 bouches à nourrir. Si certains choisissent de manger à l'extérieur de leur campus ou école, une majorité d'entre eux préfèrent le restaurant universitaire, ce bon vieux Resto U.

Alors que l'alimentation est reconnue comme le premier poste d'émission de CO2 au cours de la vie d'un individu, et représente 1/3 de ces émissions mondiales, le réseau Campus Responsables, qui regroupe les universités et les grandes écoles engagées dans le développement durable, lance une contre-offensive.

En gestation depuis 2011, le label "Restaurant Durable" voit enfin le jour : avec lui, un référentiel de 70 critères de qualité auxquels se tenir, allant de l'origine des produits et de leur fraîcheur, en passant par les tenues des employés de restauration en coton biologique, ou les éco-gestes et autres économies d'énergie mis en place dans les restos U. La liste complète des critères est d'ailleurs consultable ici. Plus le restaurant se conforme à cette liste, plus il gagne des points qui le mèneront à l'obtention de ce label.

                                               

Pour 2012-2013, sept établissements d'enseignement supérieur (parmi eux la Reims Management School, Euromed Management à Marseille, ou l'Université de Nantes), ont été désigné comme "pilotes" du programmes : les restaurants et leurs prestataires sont dans un premiers temps appelés à s'auto-évaluer selon le référentiel abordé précédemment, avant qu'un organisme indépendant ne prenne le relais pour valider ou non l'obtention du label.

Un projet passionnant qui pourrait orienter bien des étudiants vers une alimentation plus responsable, justement à l'âge où se prennent les bonnes (et les mauvaises) habitudes alimentaires.