Deux pandas géants ont eu droit à tous les honneurs dans la capitale écossaise.

On peut reprocher beaucoup de choses à la Chine du point de vue écologique (le refus de participer à un plan mondial de réduction des émissions de gaz à effet de serre, par exemple), mais on ne peut pas lui reprocher de ne pas aider à la conservation du panda, animal emblématique de l'Empire du Milieu qui abrite une grande majorité des 1600 pandas sauvages restants dans le monde. Le pays a accepté de louer deux de ses animaux au zoo d'Edimbourg en Ecosse pour les dix prochaines années, moyennant 750 000 euros annuels. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que les deux pandas ont eu droit à un traitement de faveur.

Un transport privatif pour commencer, rien que ça : un Boeing 777 spécialement affrété pour Yang Guang ("Lumière du soleil") et Tian Tian ("Chérie"), nos deux expatriés du jour. Comble de la stratification des deux animaux, le convoi a été baptisé "panda express", et une photo géante d'un panda ornait la carlingue de l'appareil. On en profite d’ailleurs pour faire un bon gros clin d’oeil à FedEx, la société de livraison qui a profité de l’occasion pour s’offrir une publicité mondiale à moindres frais.

A leur arrivée au Royaume-Uni, les deux animaux ont eu droit au direct télévisé. L'évènement est en effet plutôt exceptionnel, puisque cela faisait 17 ans que le pays n'avais pas accueilli de pandas géants. Après quelques plans des deux pandas pris à travers leurs cages transparentes, direction le zoo d'Edimbourg (dans un camion décoré pour l'occasion), où plusieurs centaines de curieux les attendaient, dont certains déguisés en pandas.

Une arrivée de vedette hollywoodienne pour le zoo d'Edimbourg, qui espère bien faire beaucoup mieux dans les années à venir avec une flopée de petits pandas géants. A quoi ça sert, sinon, de se payer un couple de pandas reproducteurs ?