Un nouveau label certifiant les espaces verts gérés de façon écologique est en train de faire ses premiers pas. C'est le label Ecojardin, lancé par l'association Plante & cité.

L'inauguration officielle a eu lieu le 15 juin, en présence des divers acteurs de ce nouveau projet qui germe depuis un peu plus d'un an. Plante & Cité, le cerveau de l'initiative, est une plateforme de conseil scientifique en ingénierie de la nature urbaine. Avec elle, de nombreux partenaires : 9 villes ( Besançon, Lille, Lyon, Marseille, Montpellier, Nantes, Orléans, Paris et Rennes ; on les applaudit très fort !), le CNFPT (Centre National de la Fonction Publique Territoriale), et d'autres (des réseaux professionnels et un gestionnaire d'espaces verts privés). Ceci dans le cadre du plan Ecophyto 2018 mené par le ministère de l'agriculture, et avec le soutien de l'Office National de l'eau et des milieux aquatiques.

Il s'agit de mettre en place une gestion écologique des espaces verts. Dans "espaces verts", on entend les parcs & jardins, les espaces naturels, les cimetières et les jardins privés ouverts au public. Leur gestion écologique consiste à respecter une centaine de critères regroupés dans 8 catégories :  planification et intégration du site, gestion écologique des sols, de l'eau, de la faune et la flore, optimisation de la consommation des engins, du matériel et des équipements du parc, et politique d'achat durable.

Le premier but de ce label a été de créer un référentiel commun aux professionnels des espaces verts, afin de leur permettre de disposer d'un langage commun et d'adopter et promouvoir les bonnes pratiques jardinières.

Depuis le 15 juin, ce référentiel est rendu public sur le site de Plante & Cité, en même temps qu'une grille d'auto-évaluation destinée aux futurs candidats au label. Il y aura des critères rédhibitoires ( parmi lesquels l'utilisation de phytosanitaires chimiques de synthèse, la présence de sols nus et la non-évaluation des besoins en eau des végétaux), des obligatoires et des facultatifs.

Les premiers audits pour les demandeurs du label auront lieu au printemps 2012. Seuls les meilleurs seront retenus et obtiendront un label valable 3 ans, pour la modique somme de 500 à 1000 €, selon la taille et le nombre de parcs, jardins ou cimetières.

+ d'infos : Plante & cité

licence photo CC - Mélanie Huguet