La notion d'écotourisme est encore relativement jeune. Du coup, les labels et certifications sont rares et en grande majorité issus d'initiatives privées. Ils peuvent toutefois consister un bon point de départ dans le cadre d'une recherche de voyage écolo.

Introduction



1. Ecolabel Européen

L’Ecolabel européen couvre une vaste sélection de secteurs dont l’hébergement touristique. Il assure à la fois la qualité écologiques et la performance générale des lieux labélisés. Plus particulièrement, il vérifie que :

 

  • La consommation d'énergie est limitée
  • La consommation d'eau est limitée
  • La production de déchets est réduite
  • Il favorise l'utilisation des ressources renouvelables et des substances moins dangereuses pour l'environnement
  • Il promeut la communication et l'éducation à l'environnement
 

2. La clef verte

label-ecotourisme-clef-verte

La clef verte est un label de gestion environnementale pour l'hébergement touristique créé par la Fondation pour l'Education à l'Environnement en 1998. 

La liste des critères d’obtention du label est évolutive et s’intéresse au sujet suivant :

  • La gestion environnementale générale: respect de la législation, établissement de projets environnementaux sur 2 ans, implication des fournisseurs
  • La gestion des déchets: réduction des quantités à la source (utilisation d'emballages collectifs), tri sélectif
  • La gestion de l'eau: assainissement conforme, suivi régulier des compteurs, équipements économiques (robinets, douches, WC), arrosage raisonné
  • La gestion de l'énergie: suivi régulier des consommations, isolation des bâtiments chauffés, utilisation d'énergies renouvelables, ampoules basse-consommation
  • Espaces intérieurs et extérieurs: organisation d'espaces non-fumeurs, utilisation de produits respectueux de l'environnement, compost
  • L'éducation à l'Environnement: implication des employés du camping, sensibilisation des clients à la nature et au respect de l'environnement
  • L'aménagement du terrain (pour les campings): espaces verts suffisants, densité d'occupation inférieure à 50 emplacements par hectare, circulation automobile réglementée et interdite la nuit


3. Gites Panda

label-ecotourisme-WWF-gite-panda Le label Gites Panda a été créé par le WWF pour identifier des gites qui participent à sensibiliser leurs hôtes à la nature et à l’environnement. Ce sont des hébergements « gites de France » situés, pour a plupart, dans des parcs naturels régionaux.

Pour obtenir le label, ils doivent notamment satisfaire aux 3 exigences suivantes :

  • être situé dans un environnement naturel de qualité.
  • comporter un équipement d'observation de la nature et des documents d'information spécifiques pour mieux découvrir les richesses des patrimoines naturels et culturels du territoire durant votre séjour.
  • être gérés par des propriétaires (ou responsables) soucieux de la préservation de leur environnement.

Ils doivent par ailleurs correspondre à l'une des deux situations suivantes:

  • être situé sur une propriété comportant un circuit de promenade et d'observation (sentier nature) réservé à l'usage des clients du gîte.
  • être situé à proximité immédiate de lieux de promenade et d'observation de la nature, accessible à pied.

Enfin, le propriétaire s’engage à préserver les richesses naturelles de sa propriété et à s'impliquer dans la gestion écologique de son gîte (énergies renouvelables, produits d'entretien, tri des déchets, etc...)


4. Stations vertes

label-ecotourisme-station-verte Station verte est un label national créé en 1964 par la Fédération française des Stations Vertes et dédié dès sa création au tourisme de nature. Une “Station Verte“ est une destination touristique de loisirs et de vacances, reconnue au niveau national comme une station organisée, offrant les services et les plaisirs attendus dans l’univers Nature.

Les stations vertes sont évaluée sur 4 thématiques :

  • NATURE : accessibilité organisée à la nature et à une nature préservée
  • CONFORT - ART DE VIVRE et GASTRONOMIE
  • IDENTITÉ ET PATRIMOINE : les sites et le pays
  • LOISIRS : loisirs actifs, les découvertes vivantes, les événements


5. Eveil

label-ecotourisme-eveil L'association Citoyens de la Terre a créé le réseau et la démarche Eveil en 2004 afin de développer et promouvoir le tourisme responsable et solidaire en Provence. Elle garantit l’attention portée à un certain nombre de critères par les hébergements touristiques du Var et des bouches du Rhône :

1. Environnement

  • Politique d'achat responsable
  • Préservation et valorisation du paysage local
  • Maîtrise de la consommation en énergie
  • Qualité de l'air
  • Maîtrise de la consommation en eau
  • Gestion des eaux usées
  • Gestion des déchets
  • Gestion des transports
  • Maîtrise de la pollution sonore

2. Socioculturel

  • Relations avec les autres acteurs du territoire
  • Sécurité pour les salariés et le public
  • Conditions de travail des salariés/non discrimination à l'embauche
  • Clientèles diversifiées/non discrimination à l'accueil

3. Économie

  • Politique d'achat responsable: achats de produits locaux.
  • Diversification des activités de tourisme et de Loisirs
  • Gestion de la fréquentation sur l'année

4. Éthique

  • Démocratie participative au sein de la structure
  • Transparence des pratiques
  • Système de management de la qualité


6. ATR (afnor – afaq)

LogoATR ATR est une certification crée par l'association ATT (Association des Tours opérateurs Thématiques), qui tend à regrouper les opérateurs du tourisme souhaitant œuvrer dans le sens d'un tourisme plus responsable et partageant des valeurs communes dans l'exercice de leurs pratiques professionnelles basées sur le respect, la solidarité et la qualité.

Les voyagistes regroupés autour du label ATR prennent un certain nombre d’engagement dont :

1. Impliquer et respecter les populations locales dans le développement

  • Privilégier à tous les niveaux, à compétence égale, les emplois directs locaux.
  • Privilégier l'utilisation de ressources locales pour la construction des voyages.
  • Favoriser le transfert des compétences. 
  • Veiller au juste respect des minima sociaux.
  • Se conformer aux règles administratives et juridiques locales. 
  • Soutenir activement le développement local des destinations.
  • Informer et sensibiliser les visiteurs au respect des cultures des populations d'accueil.
  • Sensibiliser son personnel au respect des cultures des populations d'accueil.

2. Minimiser l'impact de notre activité sur l'environnement

  • Appliquer une politique de gestion des déchets.
  • Appliquer une politique de gestion des ressources naturelles en fonction de la sensibilité du milieu.
  • Favoriser la préservation du patrimoine local.
  • Favoriser la mise en place d'une politique de gestion des flux à l'échelle des destinations.
  • Informer et sensibiliser les visiteurs au respect de l'environnement.
  • Sensibiliser son personnel au respect de l'environnement.
  • Contribuer activement à la protection de l'environnement des destinations.

3. Etre respectueux de la clientèle

  • Avoir une politique marketing responsable.
  • Avoir un personnel mobilisé et formé.
  • Travailler avec des prestataires compétents, mobilisés, formés et partageant les mêmes valeurs et principes de travail.

4. Appliquer à soi ce que l'on préconise aux autres

  • Tendre vers une politique de gestion environnementale de son entreprise.
  • Avoir un processus de contrôle de qualité formalisé au sein de son entreprise.
  • Mettre en place un mode de management solidaire au sein de son entreprise.
  • Veiller au partage équitable des bénéfices de l'activité.


7. Pavillon Bleu

label-ecotourisme-pavillon-bleu Le programme Pavillon Bleu est mené au niveau international par une association non gouvernementale à but non lucratif appelée la FEE (Foundation for Environmental Education). Ce programme a débuté en 1985 en France à l’initiative de la branche française de la FEE, l’of-FEEE (Office Français de la Fondation pour l’Éducation  à l’Environnement en Europe).
Il s’est développé à l’échelle européenne depuis 1987 et à l’international depuis 2001 avec l’Afrique du Sud. Aujourd’hui, ce sont 37 pays du monde entier qui participent à ce programme.

Ce programme tend à promouvoir le développement durable des zones côtières et des eaux intérieures à travers des critères d’excellence en matière d’éducation et d’information à l’environnement, de gestion environnementale, de gestion de la qualité de l’eau et des milieux, 
de sécurité et de services... Il travaille à la coordination des politiques touristiques et environnementales tant aux niveaux local, régional ou national.

 


8. Association pour le tourisme équitable et solidaire

logo ates L’ATES a été créé en 2006 a l’initiative de la fédération Loisirs Vacances Tourisme (LVT), la Plate Forme du Commerce Equitable (PFCE), et l’Union Nationale des Associations de Tourisme et de plein air (UNAT).

Les voyagistes membres de cette association sont tenus de respecter 10 critères fondamentaux :

  1. Les populations locales sont au cœur du processus d’accueil et l’opérateur organise ses séjours en partenariats avec elles
  2. L’opérateur choisit des partenaires organisés autour de projets de développement bénéficiant à la collectivité
  3. L’opérateur organise ses voyages de manière à maximiser l’impact sur l’économie locale des territoires d’accueil
  4. L’opérateur organise ses voyages en veillant à respecter les équilibres économiques, sociaux et environnementaux
  5. L’opérateur favorise la rencontre et l’échange dans la conception de ses voyages
  6. L’opérateur milite pour le tourisme équitable et solidaire et le respect de ses principes et s’engage à promouvoir l’ATES
  7. L’opérateur met à disposition du voyageur la répartition du prix du voyage
  8. L’opérateur informe sur les opérations de développement et préservation de l’environnement mises en place grâce aux bénéfices de l’activité touristique
  9. L’opérateur informe et sensibilise ses voyageurs sur chaque destination (situation économique, sociale et culturelle, règles de savoir-vivre, situation environnementale)
  10. L’opérateur organise son fonctionnement et fixe le prix de ses voyages de manière à dégager ne marge affectée à un fonds de développement. Ce fonds est alloué aux populations d’accueil de ses destinations

 


9. Green Globe

green-globe-21 Green Globe est un label international pour le voyage et le tourisme durables. Il est basé sur les engagements pris par l’industrie du tourisme au sommet pour la terre de Johannesburg de 1992.

Il porte sur les thèmes suivants :

  • émissions de gaz à effet de serre
  • économies et conservation de l’énergie
  • gestion de l’eau
  • gestion et protection de la biodiversité
  • réponses aux problématiques sociales et culturelles
  • planification de l’utilisation des sols et de l’espace
  • protection de la qualité de l’air, gestion du bruit
  • gestion des déchets liquides
  • gestion des déchets solides
  • stockage des substances toxiques