C'est le site de l'ONG Good Planet, de Yann Arthus-Bertrand, qui nous rapporte un faits divers pas banal : en Indonésie, les autorités ont arrêté deux tueurs à gage. Le rapport avec l'écologie ? Eh bien ces tueurs à gage étaient engagés par des propriétaires de plantations de palmiers à huile pour abattre des orang-outans. Chassés avec des chiens et abattus, les ossements des primates ont été retrouvé autour du village où vivaient les deux chasseurs. En Indonésie, l'exploitation de l'huile de palme fait des ravages sur l'environnement, et les orang-outans disparaissent aussi vite que leur habitat naturel, c'est-à-dire à vitesse grand V.