A l'heure de la mondialisation galopante, certains de nos représentants politiques aiment à vanter le "patriotisme économique", autrement dit le "Achetez Français". Delphine Batho, dans un entretien accordé à l'AFP, invente la notion de "patriotisme écologique". Ainsi, la ministre s'est déclarée "éminemment favorable" à "intégrer dans les marchés publics et les appels d'offres des clauses liées à la création de valeur ajoutée en France ", et va même plus loin avec une critique cinglante du modèle actuel : "Cela confine à l'absurde que le développement des énergies renouvelables contribue à creuser le déficit de la balance commerciale alors qu'on a des savoir-faire".

Les premières conséquences de ses mots devraient être dévoilées lors de la conférence environnementale qui commence vendredi, avec notamment un appel d'offre qui pourrait être lancé pour deux champs éoliens en mer