Un joueur des Bleus donne l'exemple.

L'humiliation suprême à la Coupe du monde en Afrique du Sud (Elimination au premier tour sans inscrire le moindre but + histoire du bus) a été évitée de justesse grâce à Florent Malouda, qui a réussi l'exploit de marquer un but pour la France. Le seul de la compétition. Eh bien Florent a une autre qualité : il roule en voiture électrique. Enfin un peu, quoi.

Dans un monde bling-bling, où c'est souvent celui qui a la plus grosse (voiture) qui inspire le plus le respect de ses collègues et du public, Florent Malouda détonne un peu. Le joueur, qui était présent à l'inauguration d'un showroom de la marque de voitures électriques Tesla à Milan s'était vu prêter un véhicule par le patron de la firme.

Convaincu par les performances de son roadster, Florent s'est depuis acheté son propre modèle, et n'hésite pas à aller à l'entraînement à son volant. Vous trouvez la comparaison ridicule avec les 4x4 de ses collègues ? Après tout, la Tesla Roadster peut atteindre les 212 km/h, et offre une autonomie de 340 kilomètres. Largement de quoi rivaliser avec les berlines allemandes ou italiennes qui fleurissent aussi sur le parking de Chelsea, le club du joueur.

Alors Florent Malouda est-il un précurseur, la voiture électrique sera-t-elle le nouveau dada des footeux ? En attendant de le savoir, vous pouvez toujours voir l'ailier gauche présenter son bolide dans Auto Moto, ce dimanche matin sur TF1.