Tout a commencé par ce film Earth 2, que nous vous avons fais découvrir la semaine dernière. Il mettait en scène deux américains, prêts à nous emmener sur Terre 2, une nouvelle planète, la même que la notre, en propre. Il s’agissait bien sûr d’un teasing destiné à nous interpeller sur la préservation de notre planète. Et également à annoncer le lancement de Evolution : Chapitre 2. La fondation Nicolas Hulot propose d’ouvrir un second chapitre de son combat, pour oser ensemble un autre monde, basé sur 2 verbes fondateurs : Préserver & Partager.

MarcelGreen.com était donc à la cité des sciences pour assister à la présentation de cette nouvelle vision, inspirée par une phrase de Théodore Monod : « L’utopie n’est pas l’irréalisable, mais l’irréalisé. »

Samedi après-midi, salle comble dans le grand amphithéâtre de la cité des sciences. Des dizaines de bénévoles et des responsables de la fondation s’agitent, avec le sourire, pour s’assurer du bon démarrage du show. Aux côtés de Nicolas Hulot, sont attendus sur l’estrade Edgar Morin et Patrick Viveret. Dans la salle, quelques personnalités sont venues soutenir ce lancement, telles que Marc Jolivet, Pascal Obispo et même Chantal Jouanno, qui est venue sans protocole particulier, simplement par intérêt pour la cause.

16H00 : Un slam planétaire.

La lumière s’éteint, le bruit de fond des discussions se réduit peu à peu, quand soudain une voix très grave et très connue s’élance. C’est un slam de Grand Corps Malade qui est diffusé pour l’occasion : un slam planétaire, magnifique et inspirant.

Vient ensuite le tour de Claudie Haigneré, astronaute émérite et Directrice de la cité de la Science, qui nous accueille à bras ouvert pour cet après midi de rencontres. Elle qui a souvent vue notre belle planète comme nous ne la verrons jamais, c’est à dire depuis les étoiles, elle sait à quel point sa beauté et son caractère unique mérite d’en prendre soin. Elle laisse ensuite rapidement la place à Nicolas Hulot … tant attendu !

« Maudits sont les yeux clos »

IMG_5015

Il démarre sur les chapeaux de roues : « crise » Le mot est lâché, il a une crise, puis plusieurs crises, puis de multiples noms pour appeler cette crise pour arriver à une appellation qui va à tout le monde : crise systémique. Mais celle-ci est intimement corrélée à une tout aussi grave : la crise écologique. Et celle-ci  ne doit pas être oubliée.

Le temps est venu d’affronter les problèmes, droit, fier. « Maudits sont les yeux clos » nous dit le patron de la fondation, et la réalité nous impose maintenant 2 obligations :

  • préserver : nous devons préserver la planète pour ne pas effacer le «disque dur de la planète »
  • partager : c’est le seul comportement à avoir pour faire correctement face aux enjeux climatiques et économiques actuels.

IMG_5010

Le ton est donné, l’heure est grave. Il ne s’agit pas d’une lutte gentillette d’illuminés qui veulent un monde « meilleur ». Il s’agit de propos de gens sérieux, accompagnés par d’éminents scientifiques, qui leur donnent en continue le « pouls » de la planète. Et le problème est que les derniers rapports sont alarmants, et Nicolas Hulot ne nous cache rien : Les derniers rapports de Nicolas Stern sont sans appel : revisions à la hausse des mauvaises prévisions climatiques. Si ça continue, nous allons devoir nous comporter comme des naufragés. Et pour survivre … que font les naufragés ? Ils se rassemblent ! L’heure est donc aussi au rassemblement, pour être plus fort, mieux armé et mieux entendu.

Edgar Morin.

IMG_5012 Le philosophe et directeur de recherche au CNRS reprend aussi la thématique de la crise, en nous parlant cette fois-ci de polycrise contre laquelle nous devons lutter. Il nous dit que « quand un système ne peut pas traiter ses problèmes vitaux, soit il se désintègre, soit il régresse, soit il créé un méta système pour régler ses problèmes. Mais notre chance est que pour la première fois depuis la création, tous les hommes sont concernés par le même problème, la même catastrophe, ce qui n’est jamais arrivé ! Il y a donc une interdépendance qui est en train de se créer entre les hommes, car nous devons tous aller dans la même direction !

Patrick Viveret quand à lui, nous parle de malheur et de démesure. Grand spécialiste des richesses et des aberrations économiques de notre système actuel, il nous rappelle que tout n’est pas à jeter dans notre monde, mais qu’il va falloir composer.

Le mieux serait selon lui de prendre le meilleur de nos sociétés modernes (santé, démocratie …) et le meilleur des sociétés « de tradition » (transmission des savoirs, sobriété, respect …). Son éloquence et ses chiffres sont efficaces : « 225 personnes sur Terre concentrent autant de richesses que 2,5 milliards de personnes » … D’où l’importance de reconsidérer la monnaie, pour revenir à son activité et à son but initial : faciliter l’échange et développer les activités.

Mais il y a beaucoup de raisons d’espérer, car comme nous le rappelle M. Morin, nous n’utilisons toujours pas toutes les parties de notre cerveau, et selon lui, nous les hommes, trouveront des solutions !

IMG_5004 C’était donc un après midi très riche d’échanges et de réflexions, pour parler d’évolutions, de solutions et ouvrir ensemble … le chapitre 2 !

Pour finir, Nicolas Hulot a cité son ami Pierre Rhabi : "Il faut qu'on fasse notre possible, et Dieu fera peut-être l'impossible ..."

Rendez vous désormais sur le nouveau site de la fondation Nicolas Hulot, pour découvrir leurs actions, soutenir leurs projets et partager !

fondation-nicolas-hulot.org