Récupération et recyclage sont les maîtres-mots de cette œuvre monumentale.

Dans la ville de Montréal, le centre commercial d’Eaton. 175 boutiques, 32 restaurants, 28 millions de visiteurs annuels et… un engagement environnemental. Recyclage des papiers et cartons, économies d’eau, ou encore utilisation de produis nettoyants écologiques, le Centre essaie de réduire au maximum son impact environnemental. Mieux, il a même fait tout récemment une opération de sensibilisation artistique auprès de ses clients.

C’est Roadsworth, un artiste local spécialisé dans le street marketing et l’art urbain qui a ainsi été chargé de redécorer l’un des halls du centre commercial, avec pour seuls matériaux les produits jetés à la poubelle par le centre et ses clients : bouteilles en plastique, sacs, emballages… Contrat largement rempli avec la réalisation d’un faux étang et de vagues qui ondulent le long des escalators réalisés grâce à quelques 20 000 bouteilles d’eau, ou la création d’une dizaine d’arbres gigantesques en carton qui montent le long des colonnes de l’édifice. Et des dizaines d’animaux (de récupération, toujours) ont été introduits : poissons, grenouilles…

L’artiste confie avoir voulu jouer avec les étages du centre d’Eaton parce qui lui rappelaient les différentes strates que peut comporter un écosystème. Tout est dans la vidéo ci-dessous…