La chaîne se mobilise pour la diffusion de plusieurs documentaires écolo.

Il est plutôt rare de voir des chaînes de télévision consacrer leur antenne à une cause précise. A bien y réfléchir, il y a France 2 et le Téléthon, le Sidaction (et encore…), ou TF1 et sa semaine pour l’emploi. France 5 choisi de consacrer son antenne une part de son antenne à la lutte contre le gaspillage alimentaire. Oui, vous avez bien lu, une chaîne hertzienne va parler d’écologie. Et hasard ou coïncidence, il s’agit de la seule chaîne à avoir un logo vert (avec Gulli, mais ça ne compte pas).

Les chiffres du gaspillage alimentaire sont terribles : 21% de notre consommation finit en déchets alimentaires, ce qui représente 5,6 millions de tonnes annuelles. Face à ce constat, les mêmes questions semblent se poser encore et encore : Pourquoi jetons-nous tant ? Pour quelles raisons ne consommons-nous pas des produits cultivés tout près de chez nous ? Quelles solutions peuvent être envisagées pour éviter tout ce gâchis ?... Vous trouverez quelques pistes de réponses sur France 5. Petit coup d’œil sur le programme de la chaîne :

  • Le dimanche 3 juin, à 20h35, diffusion du documentaire « Le scandale du gaspillage alimentaire », dont le titre se suffit à lui-même, suivi de l’émission « C’est notre affaire », consacrée au même thème.
  • Le jeudi 7 juin, à 21h30, le documentaire « Nos poubelles passent à table » occupera l’antenne : Faut-il vraiment jeter un yaourt dès lors que sa date de péremption est dépassée ? Pourquoi les grandes surfaces mettent-elles quotidiennement à la benne des produits qui sont encore bons à consommer ? Questions, réponses, et éclairages sur quelques solutions sont au programme.

Mais le plat de résistance, c’est la série documentaire « 200 kilomètres à la ronde », présentée par Eglantine Eméyé. Ou comment cinq familles toulousaines passent à un régime locavore : en utilisant uniquement des aliments qui proviennent d’un rayon de 200 km autour de leur ville. Entre réduction de l’empreinte carbone et le soutien aux producteurs locaux… Une démonstration pragmatique qu’il n’est nul besoin de faire importer ses aliments de l’autre bout du monde. Une série de 6 épisodes de 52 minutes, diffusée chaque jeudi à 20h35 à partir du 7 juin, à découvrir au plus vite !